WRC – Ott Tänak s’impose en Allemagne, Sébastien Ogier reprend l’avantage au championnat

2V2A5559-2Alors que Thierry Neuville était parvenu à revenir au niveau, et même à prendre l’avantage au nombre de victoire, de Sébastien Ogier au championnat, le quadruple Champion du Monde à su profiter d’une mésaventure du pilote belge pour refaire l’écart au championnat, alors que son coéquipier Ott Tänak remportait la deuxième victoire de sa carrière et sa première sur asphalte.

Après une super-spéciale le jeudi soir où Kris Meeke allait faire une rencontre malheureuse avec un mur en béton (l’obligeant à repartir en Super-Rallye avec les pénalités liées), le rallye débutait au milieu des vignes le vendredi par des spéciales rendues très délicates par l’arrivée de la pluie.

2V2A4104-2Ainsi, au lieu d’asphalte, les spéciales furent à moitié envahies par de la boue, que les pilotes du WRC allaient devoir affronter. Et avec des conditions très piégeuses, tous allèrent, à un moment ou un autre, à la faute, mais avec de diverses conséquences. Ainsi, si Ott Tänak, qui concluait cette première journée en tête, effectuait juste un passage dans un fossé sans vraiment perdre du temps, Sébastien Ogier perdait lui une vingtaine de secondes lors d’un tête à queue en fin de journée. Plus grave encore pour Esapekka Lappi et Dani Sordo, contraints à l’abandon sur sortie de route. Le pilote Toyota avait endommagé une roue après un contact avec un mur, alors que le pilote espagnol se retrouvait en bas d’un talus, sans réel dommage sur sa Hyundai, mais dans l’impossibilité d’en ressortir. Au terme de ce premier jour, c’est donc Ott Tänak qui s’en sortait le mieux, quelques secondes devant Andreas Mikkelsen, ce dernier ayant parfaitement pris en main la C3 WRC. Troisième, Thierry Neuville accusait près de 30 secondes de retard le vendredi soir. Après avoir commis deux fautes dans la journée, le pilote belge devançait son adversaire au championnat, Sébastien Ogier, de 2 secondes après que ce dernier ait perdu toute son avance sur le Belge dans le dernier chrono du jour.

2V2A4678-2Mais dès le premier chrono du samedi, le championnat prenait une autre tournure. Ainsi, Thierry Neuville endommageait sa roue arrière gauche dans une corde et ne pouvait aller plus loin. Dès lors, Sébastien Ogier se retrouvait idéalement placé pour prendre un avantage au championnat. Et si le pilote Ford allait continuer d’attaquer, il ne prenait néanmoins pas tous les risques pour revenir sur la Citroën de Mikkelsen. Le beau temps étant revenu, cette journée allait s’avérer moins dévastatrice que la veille, sans toutefois que la situation ne change réellement. 2V2A4985Ainsi, Ott Tänak continuait à faire le trou sur Andreas Mikkelsen, ce dernier ayant en outre perdu quelques secondes dans une figure. Ainsi, Tänak portait son avance à plus de 20 secondes avant le dernier jour et allait ensuite gérer cette avance le dimanche en faisant quasiment jeu égal avec la Citroën d’Andreas Mikkelsen, alors que Sébastien Ogier assurait la troisième place. Le dernier enjeu du dimanche était donc la Powerstage et la possibilité pour Thierry Neuville, reparti en Super-Rallye, de ne pas perdre trop de points. Mais à l’inverse, c’est Sébastien Ogier qui retirait les marrons du feu. Ainsi, si le quadruple Champion du Monde ne terminait que quatrième de l’ultime chrono du rallye, synonyme de deux points bonus, le pilote belge ne réalisait que le sixième chrono et ne marquait donc aucun point, alors que son coéquipier Dani Sordo remportait les cinq points bonus.

Après s’être imposé en Sardaigne et ouvert son compteur de victoire, Ott Tänak a remporté sa première victoire sur Asphalte en WRC :

811a14f1-6541-4d36-b17d-a11495f335faOtt Tänak : « Que dire ? Ce fut un rallye très délicat avec de nombreux favoris, mais nous avons tout fait comme il faut. Nous avons gagné sur asphalte et nous pouvons gagner sur la terre, aussi il n’y a pas de raison que nous ne puissions pas gagner sur tous les terrains. La voiture fut fantastique tout le week-end, et je tiens à remercier l’équipe pour tout son travail durant l’épreuve. Aussi, j’ai pu prendre confiance et, quand les conditions n’étaient pas trop dures, j’ai pris beaucoup de plaisir. Ce fut un bon week-end et je pense que nous avons fait la différence le vendredi. Ce fut une course sans erreur et nous avons fait des choix de pneus qui se sont avérés payants. Ensuite, nous n’avions plus qu’à contrôler. C’est une victoire supplémentaire, et avec trois autres manches à venir, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas aller chercher les autres pilotes devant nous au championnat. Si vous voulez vous battre pour le championnat, vous devez gagner, et ce que nous comptons faire. »

2V2A3605-2Après avoir débuté avec la C3 WRC au début de l’été, Andreas Mikkelsen a pris la pleine mesure de la Citroën ce week-end et s’est offert un podium devant son ancien coéquipier Sébastien Ogier. Quatrième au général, Juho Hänninen s’est offert quelques bons chrono et termine au pied du podium après s’être battu pour cette quatrième place face à Craig Breen et à Elfyn Evans, l’Irlandais et le Britannique échangeant même leurs positions à l’issue de la Powerstage, alors que Jari-Matti Latvala terminait au septième rang après avoir subi des soucis mécaniques le premier jour.

Au championnat, et alors qu’il reste 3 rallyes à disputer (Espagne, Grande-Bretagne et Australie) Sébastien Ogier compte désormais 177 points, alors que le compteur de Thierry Neuville reste à 160 points. Avec sa victoire, Ott Tänak revient à 16 points du pilote belge et pourrait donc bien venir jouer les troubles-fêtes. Prochain rendez-vous du WRC avec le Rallye de Catalogne, à la fin du mois d’octobre.

CLASSEMENT FINAL PROVISOIRE

1. Tanak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) 2h57’31’’7
2. Mikkelsen / Jaeger (Citroën C3 WRC) +16’’4
3. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +30’’42V2A4684-2
4. Hanninen / Lindstrom (Toyota Yaris WRC) +1’49’’2
5. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +2’01’’5
6. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +2’03’’4
7. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +3’58’’2
8. Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) +4’32’’4
9. Kremer / Winklhofer (Ford Fiesta WRC) +10’19’’4
10. Camilli / Veillas (Ford Fiesta R5) +10’44’’3

POWERSTAGE

1. Sordo / Marti (Hyundai i20 WRC)
2. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC)
3. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC)
4. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC)
5. Breen / Martin (Citroën C3 WRC)

CHAMPIONNAT DU MONDE ‘PILOTES’

1. Sébastien Ogier – 177 points
2. Thierry Neuville – 160 points
3. Ott Tanak – 144 points
4. Jari-Matti Latvala – 123 points
5. Dani Sordo – 89 points
6. Elfyn Evans – 87 points
7. Craig Breen – 64 points
8. Juho Hanninen – 58 points
9. Hayden Paddon – 55 points
10. Esapekka Lappi – 49 points
11. Andreas Mikkelsen – 39 points
2V2A362912. Kris Meeke – 31 points
13. Teemu Suninen – 25 points
14. Stéphane Lefèbvre – 22 points
15. Mads Ostberg – 19 points

CHAMPIONNAT DU MONDE ‘CONSTRUCTEURS’

1. M-Sport WRT – 325 points
2. Hyundai Motorsport – 261 points
3. Toyota Gazoo Racing WRT – 216 points
4. Citroën Total Abu Dhabi WRT – 167 points

Crédits photos : Baptiste Aebi/Sport-Auto.ch, M-Sport ; citations M-Sport

A propos de l'auteur

Articles en relations