24h Spa – Victoire Audi, Edoardo Mortara sur le podium, Kessel Racing domine la AM Cup

24hSpa2017-JBL-PENTAX K-3-IMGP6050Au terme de 24h de course intense, c’est finalement l’Audi R8 LMS du Team Sainteloc qui a franchi la ligne d’arrivée en tête offrant ainsi au constructeur allemand sa deuxième victoire sur deux tours d’horloge en deux mois après le Nürburgring.

Mais la course fut très incertaine et de nombreux leaders allaient mordre la poussière tel la Ferrari du Kaspersky Motorsport qui a longuement menée lors de la première moitié de course avant d’abandonner suit à une casse mécanique dans le raidillon, consécutive à un contact avec Raffaele Marciello. Et l’équipage de la Ferrari Russe ne fut pas le seul favori à tomber puisque la Ferrari n°50 d’AF Corse sortait violemment dans le raidillon en début de course alors qu’elle était en tête, la Lamborghini n°63 des leaders du championnat sortait également de la route au petit matin. Ce fait de course allait avoir une conséquence pour les deux suisses alors en tête, Nico Müller sur l’Audi n°1 et Edoardo Mortara sur la Mercedes n°90. Alors que leur coéquipier René Rast et Raffaele Marciello comptait près d’un tour d’avance sur leurs poursuivants, la sortie de la voiture de sécurité réduisait à néant leur avance.

Pire encore, une attaque du pilote allemand sur l’ancien champion suisse de karting au restart envoyait les deux voitures en tête à queue. Si l’Audi repartait rapidement, René Rast recevait une pénalité alors que Raffaele Marciello repartait mais après avoir perdu une quarantaine de seconde dans l’aventure.

24hSpa2017-JBL-PENTAX K-3-IMGP5107Dès lors, les positions évoluaient en fonction des ravitaillements des uns et des autres, et la victoire allait se jouer entre la Mercedes n°90 d’Edoardo Mortara, l’Audi n°25, la Porsche du Team Bernhard, la Bentley n°8 et la BMW n°98 du Team Rowe, chacun de ces concurrents occupant la tête de l’épreuve, alors que l’Audi n°1 de Nico Müller recevait une nouvelle pénalité pour non respect des limites de la piste, anéantissant ses chances de podium.

En fin de course, le duel pour la victoire allait opposer l’ancien champion suisse de karting Raffaele Marciello à Christopher Haase sur l’Audi Sainteloc, avec la Bentley à une quinzaine de seconde. Mais le règlement imposant un ravitaillement toutes les 65 minutes anéantissait les chances de victoire de la Mercedes, puisque cette dernière effectuait un dernier arrêt plus long afin de ressortir des stands à moins de 65 minutes de l’arrivée.

Dès lors, la voie vers la victoire fut royale pour Markus Winkelhock – Chistopher Haase – Jules Gounon qui n’avaient plus qu’à contrôler leur avance sur la Bentley alors que la Mercedes n°90 franchissait finalement la ligne d’arrivée au troisième rang final. Mais l’équipage du Team Akka ASP n’allait pas profiter pleinement de son podium puisque Raffaele Marciello était victime d’un petit malaise au moment de monter sur le podium, et le Genevois Edoardo Mortara avouait une petite frustration d’être passé si près de la victoire :

Edoardo Mortara : « C’est un peu frustrant de terminer troisième, car il nous manquait qu’un seul tour pour notre arrêt aux stands sans avoir à tenir compte des 65 minutes, et nous avions une avance confortable à un moment de la course. »

Avec deux pénalités et la même obligation réglementaire que la Mercedes, Nico Müller et ses coéquipiers ne terminaient qu’au sixième rang final alors que Marcel Fässler se classait onzième après avoir été retardé par un problème mécanique faisant perdre trois tours aux stands l’Audi n°5.

24hSpa2017-JBL-PENTAX K-3-IMGP5017La Catégorie Pro-Am a été remporté par la Mercedes n°16 du Team Black Falcon alors que les Tessinois du Kessel Racing ont dominé la AM Cup. En tête de la catégorie dès le départ, l’équipage de la Ferrari n°888 Tessinoise allait conforter son avance tour après tour pour finalement l’emporter au terme des 24 heures de course avec quatre tours d’avance sur la voiture du Rinaldi Racing.

Enfin, nous souhaitons un bon rétablissement à Adrian Amstuz le pilote suisse de la Lamborghini n°77 ayant été diagnostiqué avec des brûlures au deuxième degré et une côte cassée après un accrochage avec la Ferrari n°11 du Kessel Racing, Matteo Cressoni, le pilote de cette dernière s’en sortant lui sans dommage physique après avoir passé une visite de contrôle à l’hôpital de Verviers

Classement final

Credit photo : Jean-Baptiste Lassaux/Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations