F1 – GP de Hongrie: Doublé Ferrari, Vettel gagne devant Räikkönen. Sauber et Romain Grosjean hors du coup.

DF_PrYUWsAEZRUSAu terme d’une course peu spectaculaire mais non sans émotions, Sebastian Vettel remporte son quatrième Grand-Prix de la saison et s’offre un peu d’air au classement du championnat du monde. Kimi Räikkönen complète le beau dimanche de Ferrari en terminant deuxième devant Valtteri Bottas. Lewis Hamilton n’est que quatrième mais aura soigné son image aujourd’hui. Journée à oublier pour les Suisses avec l’abandon de Romain Grosjean et les dernières places pour les  deux Sauber.

Sebastian Vettel réalise un très bon départ devant Kimi Räikkönen, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, puisque Lewis Hamilton se retrouve coincé cinquième alors que Verstappen touche et élimine son coéquipier Ricciardo lors du deuxième virage. Touchette derrière également entre Grosjean et Hülkenberg.
Ainsi, comme souvent dans ce genre de situation, la voiture de sécurité fait son entrée à la fin du premier tour. Au restart du sixième tour, Hamilton tente bien de repasser devant Verstappen mais n’y parvient pas. Le Néerlandais sera toutefois puni de 10 secondes de pénalités pour sa manœuvre sur Ricciardo mais ne lâchera rien. Quant aux deux Ferrari de Vettel et Räikkönnen, elles creusent l’écart petit à petit par rapport à leurs poursuivants et peuvent entrevoir le changement de pneumatiques avec sérénité.

Passages aux stands délicats

Les passages aux stands entre les 29ème et 35ème tours ne changent pas tellement la donne au classement en tête de course mais donnent lieu à de nombreuses erreurs et accrocs dans certaines équipes. Pire pour Lewis Hamilton, il perd la communication radio pendant près de 15 tours et ne peut s’arrêter quelques tours plus tard comme il l’aurait souhaité. Il remonte néanmoins sur Bottas et passe Verstappen qui purge sa pénalité du début de course. Vettel et Ferrari connaissent eux aussi leur moment de peur avec l’Allemand qui se plaint de problème de direction à l’avant gauche et utilise Räikkönen comme protection face aux Mercedes. Le Finlandais serait-il plus docile et concentré lorsque le président de Ferrari est présent dans le stand italien pour renégocier les contrats ?

DF_HcIaXUAEscUW

Mercedes et le gentleman agreement

Alors que Vettel subit une relative pression de Räikkönen, Hamilton obtient l’autorisation du stand Mercedes de dépasser Bottas afin de tenter d’attaquer les deux Ferrari. Se disant plus rapide, l’Anglais obtient une carte blanche pour 20 tours et s’engage à rendre la position sur le podium à son coéquipier en cas d’échec. Courageuse, classe et mettant un peu de spectacle et d’émotions dans cette course, ce geste restera toutefois vain puisque le triple champion du monde ne parviendra jamais à passer les deux monoplaces rouges. Néanmoins, elle nous a offert une certaine vision pleine de moralité dont la Formule 1 manquait cruellement ces dernières années. En laissant Bottas reprendre sa position sur le podium dans le dernier tour, Hamilton a non seulement soigné son image, mais il aussi pris des risques tout d’abord au championnat en perdant 3 points supplémentaires puis en devant contenir Verstappen sur la dernière ligne droite. On peut aussi légitimement se poser la question suivante : quel autre pilote en aurait fait autant ?

Au final, victoire de Vettel devant Räikkönen pour un nouveau doublé Ferrari. L’Allemand reprend une belle avance au championnat avec 14 points sur Hamilton. A noter encore la belle sixième place de Fernando Alonso qui signe aussi le meilleur tour en course avant de partir en vacances. Retour de la Formule 1 , le 27 août en Belgique à Spa-Francorchamps après un mois d’arrêt complet pour toutes les usines et bureaux.

DF-8hsxXkAA9mc8

Journée à oublier pour Les Suisses
Dernier Grand-Prix avant la trêve estivale compliqué pour Sauber et Grosjean, qui se réjouissent certainement de pouvoir se recharger les batteries pendant un mois loin des tensions et rumeurs du paddock. Pour Grosjean, la course a tout de suite mal commencé avec son accrochage avec Hülkenberg au premier tour. Il a par la suite eu de nombreux problèmes sur sa monoplace avant d’abandonner, très en colère : “C’était un gros choc et j’ai rebondi très haut en l’air. Hülkenberg avait de la place à l’intérieur, mais il a bloqué ses roues et m’a touché. On est pas en Nascar”.
Les deux pilotes Sauber qu arrivaient avec de nouvelles évolutions en Hongrie, ont eu aussi terriblement déçu tout au long du weekend. Derniers en qualifications et derniers en course avec les 15ème et 16ème places. L’annonce de la reconduction du moteur Ferrari pour 2018 et de l’annulation de Honda n’était ainsi que secondaires pour Wehrlein et Ericcson aujourd’hui.

Sport-Auto.ch vous offre les chiffres et les rumeurs que vous ne deviez pas manquer et ses récompenses du jour :

Tout d’abord, les chiffres :

comme le nombre de victoires de Sebastian Vettel cette année.
2004, c’est la dernière fois que le vainqueur du Grand-Prix de Hongrie a remporté le championnat.  Inquiet Sebastian Vettel ? Non pas le moins du monde.

comme le premier point de Stoffel Vandoorne cette année.
10 comme la dernière place de Sauber au championnat qui passe derrière McLaren.

Puis les rumeurs du paddock :

Sauber a bien annulé l’accord avec Honda. Ils continueront avec un Ferrari nouvelle version en 2018, c’est officiel.
McLaren attendra septembre pour confirmer son moteur 2018. Nul doute toutefois que ce soit Honda , après les refus de Ferrari et Mercedes.
Robert Kubica serait sur le point de faire son retour en Formule 1 chez Renault.
Ferrari devrait renouveler son line-up Vettel-Räikkönen pour 2018.

Vidéo bonus :

Pas malheureux Fernando Alonso qui s’offre un bain de soleil sur la peinture faite à son honneur alors que la cérémonie du podium bat encore son plein.

Et les récompenses du jour :

La médaille d’or de Sport-Auto.ch va à Lewis Hamilton pour son geste de gentleman qui pourrait lui coûter le championnat. Il a néanmoins montré qu’il n’a qu’une seule parole.

Le blâme à Max Verstappen qui a éliminé son coéquipier Daniel Ricciardo lors du premier tour en manquant son freinage et repoussant le malheureux Australian hors de la piste.

Crédit photos: ©Ferrari F1© Haas F1© @FIA official

Crédit vidéo: @FIA official © Racing G.P.

A propos de l'auteur

Articles en relations