Rallye du Chablais 2017 : le combat des Seb

 Loeb - ES Evionnaz - photo : Baptiste Aebi

Victoire de Sébastien Loeb, devant Sébastien Carron, après une belle empoignade, dans cette extraordinaire édition du Rallye du Chablais. Victoire de Christian Kelders/Patrick Chiappe sur Porsche 911 RSR en VHC. En Championnat Junior, victoire de Nicolas Lathion/Gaëtan Lathion, sur Peugeot 208 R2. En Clio R3T Alps Trophy, Aurélien Devanthéry/Michael Volluz l’emportent !

La 14ème édition du Rallye du Chablais, vendredi 2 et samedi 3 juin 2017, a tenu toutes ses promesses. Cette année, avec notre rédacteur en chef en course, nos amis photographes sur le terrain et notre Direct-Live, Sport-Auto.ch était plus que jamais au cœur de la course.

2016-Sport-Auto.ch-1-84
Sébastien Carron/Vincent Landais : une nouvelle victoire en Championnat de Suisse !

4,9 secondes : c’est l’écart, au terme de la première étape de ce Rallye du Chablais 2017, qui séparait les deux leaders : Sébastien Carron, devant Sébastien Loeb !

IMG_2891
Un grand respect entre les deux Seb

En effet, dès les premiers tours de roues, un formidable duel s’est engagé entre les deux Sébastien : Loeb, nonuple Champion du Monde et parrain de l’épreuve, et Carron, titulaire de deux titres nationaux et leader incontesté du Championnat de Suisse des Rallyes. Ce dernier signe d’entrée de jeu les trois premiers scratchs avec dans son sillage et celui de Loeb, Tsjoen, Ballinari, Toedtli, Gillet, Burri… avant que Loeb ne réplique dès l’ES 4, ne laissant ensuite à son principal adversaire que le scratch des ES 7 et 11, prenant la tête de la course dès l’ES 8 pour ne plus jamais la lâcher. Il faut dire que le nonuple Champion du Monde étrennait une toute nouvelle monture, une Peugeot 208 T16 R5, et que le feeling s’est un peu fait attendre en attendant de trouver les bons réglages.

Sur le podium d’arrivée, hier soir à Aigle, le pilote de rallye le plus titré de tous les temps a dit combien il a apprécié la pression et souligné le niveau élevé du Championnat de Suisse :

Sébastien Loeb : C’est vraiment l’une des premières fois où, sur un rallye qui n’est pas en Championnat du Monde, on a vraiment dû se battre comme ça, à armes égales, avec un adversaire. C’était donc un grand plaisir ! Bravo à Sébastien (Carron, ndlr), qui nous a donné du fil à retordre !

IMGS3130
Ivan Ballinari

Sébastien Carron a également pu compter sur son rival régulier, Ivan Ballinari, pour lui mettre la pression. Le Tessinois termine logiquement 2ème Suisse et 3ème au scratch, à 1 minute et 31,6 secondes du Valaisan.

IMGS3246
Le “Ragnotti suisse” n’a rien perdu de sa compétitivité, aux commandes d’une superbe Porsche 911 997 GT3

A moins d’une minute du podium, le Belge Peter Tsjoen, suivi, à seulement 12,2 secondes, par le toujours aussi spectaculaire et véloce Olivier Gillet, avec aux notes Jean Deriaz, sur Porsche 911 GT3. 6ème, Michael Burri/Anderson Levratti sur Ford Fiesta R5, 7ème Cédric Althaus/Jessica Bayard sur Peugeot 208 R5, 8ème Mike Coppens/Renaud Jamoul sur Citroën DS3 R5.

Toedtli en pleine attaque - ES Portes du Soleil - photo Baptiste Aebi
Jérémie Toedtli en pleine attaque dans la spéciale des Portes du Soleil : le jeune neuchâtelois a une nouvelle fois impressionné !

Jérémie Toedtli/Antoine Paque, au final 9ème, a connu une première crevaison dans l’ES 1 déjà, se voyant débuter le rallye au 30ème rang. Reparti dans l’ES 2 le couteau entre les dents, il remonte ensuite férocement, pointant au soir de la première étape au 6ème rang scratch provisoire. L’équipage connaîtra encore 2 crevaisons durant la seconde étape (ES 10 et ES 12). Souvent dans les roues des Sébastien, la paire franco-suisse termine le rallye avec panache, en ravissant carrément le scratch de l’ultime chrono (ES 14, Lavey-Bex), sous la pluie, à Sébastien Loeb pour 8 dixièmes.

34,5 secondes : c’est l’écart, au final, qui sépare Sébastien Carron du vainqueur, Sébastien Loeb. Le Valaisan aura donc fait preuve d’une véritable démonstration de force face à l’adversaire le plus redoutable qu’il pouvait espérer… il ne cachait pas son bonheur, hier soir, sur le podium d’arrivée :

Sébastien Carron : Pour nous, cela a été un super rallye ; on est bien partis le premier jour, on a pu attaquer tout de suite. On connaissait la voiture, contrairement à Sébastien (Loeb, ndlr), qui a fait beaucoup de réglages entre deux, et après, ce n’était juste pas possible de le suivre, il va beaucoup plus vite, c’est sûr. Mais pour nous, c’est une grande satisfaction, et je suis vraiment très content.

IMGS3848
La paire Devanthéry/Volluz : vainqueurs en Clio R3T Alps Trophy et classé dans le top 10 !

A noter que le top ten est complété par Aurélien Devanthéry/Michaël Volluz, vainqueurs du Clio R3T Alps Trophy.

Pas de chance pour Pascal Perroud/Romain Blondeau (Ford Fiesta R5), qui casse son moteur dans l’ES 4, ainsi que Marc Valliccioni/Sandra Arlettaz, qui tape l’arrière de sa Porsche 911 GT3 dans le premier passage de la très piégeuse spéciale des Portes du Soleil (Champéry-Champoussin, ES 8). Très attendu aussi, avec la Ford Escort WRC aux couleurs Abu Dhabi, Gérard Nicolas/Laurent Métral est contraint de jeter l’éponge après la première étape sur problèmes mécaniques.

IMG_2917
Les “Lathion junior” ont pu profiter des conseils du maître

En Junior, c’est l’équipage Nicolas Lathion/Gaëtan Lathion, sur une Peugeot 208 R2 du Sébastien Loeb Racing, qui l’emporte, tandis qu’en R1, Sacha Althaus/Lisiane Zbinden monte sur la plus haute marche de la catégorie.

Sport-Auto.ch reviendra plus en détails sur le Championnat Suisse Rallye Junior ainsi que le Renault Clio R3T Alps Trophy.

IMGS3497
Audrey Dauphin et Santana Chesaux : seul équipage 100% féminin, le duo termine au 3ème rang de la catégorie R1 en Junior

Soulignons encore que les deux pilotes féminines du rallye étaient toutes deux à l’arrivée : pour Maude Studer, naviguée par son mari Sébastien Studer, sur Clio R3, c’est un beau 12ème rang de classe et 27ème rang au général, tandis qu’Audrey Dauphin/Santana Chesaux, seul équipage 100% féminin en lice, termine au 3ème rang Junior, 4ème de classe et 38ème rang général, sur la Twingo R1.

Avant de parler du VHC, n’oublions pas le classement national (concernant les véhicules non éligibles pour le trophée européen) : victoire de la paire Christian Blanchard/Fréd Helfer sur Renault Clio S1600, devant Hervé Taverney/Pino Arimondi sur Renault Clio 2.0 gr. A, et Clément Piquerez/Adrien Piquerez sur Peugeot 106 S16 gr. A.

IMGS2194
Christian Kelders/Patrick Chiappe remporte le VHC avec leur puissante 911 RSR

Du côté des VHC, victoire de Christian Kelders/Patrick Chiappe, sur Porsche 911 RSR, pour leur première participation. L’équipage franco-luxembourgeois a eu fort à faire avec une concurrence très relevée, notamment l’équipage valaisan Eddy Bérard/Frédéric Rausis, actuel leader incontesté de la Coupe Suisse VHC cette année avec deux victoires consécutives, qui était promis au 2ème rang scratch, à seulement 19,8 secondes de Kelders/Chiappe, avant qu’un caprice de sa BMW M3 avant l’ultime spéciale ne brise tous ses espoirs.

IMGS3180
La paire Pascal Bachmann/Xavier Machet, aussi spectaculaire qu’efficace

Pascal Bachmann/Xavier Machet, sur Ford Escort Mk2, héritent logiquement de la seconde marche du podium, à un peu plus d’une minute du vainqueur. Sur la troisième marche de ce podium VHC, on retrouve Guy Troillet, avec aux notes le rédacteur en chef de Sport-Auto.ch, Sébastien Moulin, sur Porsche 911 3.2. Pour son retour après ses mésaventures au Rallye du Gier, Julien Camandona/Maxime D’Ignoti, sur l’autre BMW M3 engagée, construisent leur course de manière ultra régulière et terminent à une belle 4ème place. Après une âpre bagarre, Bruno Rizzi/Tom Pauty, sur Ford Escort Mk1, prennent la 5ème place, à seulement 9,8 secondes de Frank Servais/Konstantine Buxtorf-Friedli sur Porsche 911 2.7 RS (dans l’ES 13, ils ne sont séparés que de 6 dixièmes). Enfin, le 7ème concurrent VHC classé est Alain Röthlisberger/Thomas Meyer, sur Ford Escort Mk2.

Eddy Bérard/Frédéric Rausis contraint à l'abandon avant la dernière spécial
Eddy Bérard/Frédéric Rausis : contraints à l’abandon avant la dernière spéciale

Après un rallye disputé essentiellement sous un soleil intense, c’est sous une pluie diluvienne que s’est conclue la compétition. Sur les 86 équipages engagés, seul 50 ont rejoint l’arrivée, fêtée sous le déluge à Aigle.

Crédits photos : ©Baptiste Aebi, © Sébastien Montagny, © Ludovic Carnal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Articles en relations