Eurocup Formule Renault – Will Palmer et Sacha Fenestraz s’imposent dans les rues de Monaco, Grégoire Saucy découvre les rues de la principauté

AUTO - MONACO FR 2.0 - 2017Will Palmer remporte la première course à Monaco

Will Palmer (R-ace GP) a remporté le premier round du meeting monégasque en Formule Renault Eurocup. Le Britannique a concrétisé sa pole position par une troisième victoire cette saison pour rejoindre son frère Jolyon Palmer au palmarès du circuit de Monaco. Son succès devant Sacha Fenestraz (Josef Kaufmann Racing) et Max Defourny (R-ace GP) lui permet de reprendre les commandes du classement général. Cinquième, le pilote du Red Bull Junior Team Daniel Ticktum (Arden Motorsport) s’est imposé chez les rookies.

Vendredi, les qualifications déterminaient que Will Palmer s’élancerait en pole de la première course devant Sacha Fenestraz, Robert Shwartzman (R-ace GP), Max Defourny et les rookies du Red Bull Junior Team Daniel Ticktum et Richard Verschoor (MP Motorsport).

Grille de départ

Palmer solide au départ

AUTO - MONACO FR 2.0 - 2017Auteur d’un bon envol, Will Palmer conservait les commandes face à Sacha Fenestraz. Derrière les deux hommes, Max Defourny défiait son équipier Robert Shwartzman sur le premier secteur avant que le Russe ne garde la troisième place à l’issue d’un premier tour fatal à Frank Bird (Fortec Motorsports).

Defourny surprend Shwartzman

L’écart entre les deux hommes de tête restait longtemps sous la seconde. Néanmoins, Will Palmer parvenait à résister à la pression de Sacha Fenestraz. Dans le peloton, Axel Matus (AVF by Adrián Vallés), Thomas Neubauer (Tech 1 Racing) et Presley Martono (Mark Burdett Motorsport) partaient à la faute.

Alignant une série de tours rapides, Will Palmer se dégageait pour s’imposer devant Sacha Fenestraz et Max Defourny, qui avait surpris Robert Shwartzman à l’extérieur de Massenet pour ravir la troisième marche du podium dans l’avant-dernier tour.

Cinquième, Richard Verschoor écopait de dix secondes de pénalité pour avoir volé le départ. Le Néerlandais était alors relégué au huitième rang derrière Daniel Ticktum, Alex Peroni (Fortec Motorsports) et Gabriel Aubry (Tech 1 Racing). Alexey Korneev (Fortec Motorsports) et Alexander Vartanyan (JD Motorsport) complétaient le top dix.

Course 1

Sacha Fenestraz récidive à Monaco

Un an après sa victoire en Principauté, Sacha Fenestraz (Josef Kaufmann Racing) a récidivé en remportant pour la deuxième fois la course de Formule Renault Eurocup organisée en lever de rideau du Grand Prix de Monaco de F1. Parti en pole position, le Français s’est imposé devant Robert Shwartzman (R-ace GP) et Will Palmer (R-ace GP), toujours leader du championnat. À nouveau cinquième, le pilote du Red Bull Junior Team Daniel Ticktum (Arden Motorsport) a signé son deuxième succès du week-end chez les rookies.

Contrairement à la veille, Sacha Fenestraz était en pole devant Will Palmer. Derrière eux, on retrouvait Robert Shwartzman, Daniel Ticktum, Max Defourny (R-ace GP) et Alex Peroni (Fortec Motorsports).

Grille de départ

Fenestraz contrôle le départ

AUTO - MONACO FR 2.0 - 2017Sacha Fenestraz concrétisait l’avantage de sa pole position pour garder la première place devant Will Palmer et Robert Shwartman. Derrière, Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing) partait en tête-à-queue à la sortie de Sainte Dévote tandis que Frank Bird (Fortec Motorsports) était la victime collatérale de l’embouteillage du premier tour à Loews.

Shwartzman et Defourny attaquent

Dès le premier tour, Robert Shwartzman exploitait une erreur de Will Palmer à la Piscine pour s’emparer de la deuxième place. Leader esseulé, Sacha Fenestraz en profitait pour creuser l’écart sur le Russe grâce à une série de meilleurs tours en course. Son avance était toutefois annihilée par l’intervention de la voiture de sécurité au treizième passage pour dégager la monoplace de Thomas Neubauer (Tech 1 Racing), arrêtée dans la montée de Massenet.

Malgré cette neutralisation, Sacha Fenestraz n’était plus inquiété puisque l’épreuve s’achevait sous le régime de la voiture de sécurité. Son premier succès de la saison était acquis devant Robert Shwartzman et Will Palmer. Max Defourny terminait au pied du podium après avoir dépassé Daniel Ticktum sous le Tunnel au dixième tour. Derrière, on retrouvait Alex Peroni, Gabriel Aubry (Tech 1 Racing), Richard Verschoor (MP Motorsport) et deux autres russes du SMP Racing, Alexander Vartanyan (JD Motorsport) et Alexey Korneev (Fortec Motorsports).

CourseClassement PilotesClassement Teams

La course poursuite de Grégoire Saucy

AUTO - MONACO FR 2.0 - 2017Après son accident de Pau, Grégoire Saucy n’avait pas reçu un avis positif des médecins le mardi matin et s’était résigné à suivre les courses depuis sa maison. Oui mais la volonté du pilote jurassien en a fait autrement. Se sentant bien mieux le soir venu, ainsi que le lendemain matin, il recevait un appel de Renault Sport (initialement pour prendre des nouvelles) l’informant que si il pouvait obtenir un avis favorable des médecins et être présent pour le briefing le jour même à 18h00, il serait au départ.

Lancé dans un véritable contre-la-montre, Grégoire Saucy obtenait un rendez-vous rapide chez le médecin qui lui donnait son accord et prenait ensuite la direction de Monaco pour arriver devant la porte du briefing 10 minutes avant le début de ce dernier.

Et, dès le jeudi matin, s’est en piste qu’il découvrait le tracé le plus glamour de la saison de formule 1 avec les premières séances d’essais libres, et le tout sans souffrir des suites de son accident. Avec pour unique but de retrouver sa confiance, c’est au vingt-troisième rang qu’il se qualifiait pour la course 1, course qu’il concluait à la vingtième place. Malheureusement, lors de la course dominicale, il déclarait forfait avant la course en raison de problème de boite de vitesse.

Communiqué : Renault Sport

A propos de l'auteur

Articles en relations