F1 – GP de Monaco: Doublé Ferrari, Vettel devance Räikkönnen. Grosjean dans les points

DA7Q_DvWAAAEwbT

Sebstian Vettel a remporté pour la deuxième fois de sa carrière le Grand-Prix de Monaco. Comme souvent, la victoire s’est jouée aux stands, l’Allemand prenant le meilleur sur son coéquipier et offrant un doublé à la Scuderia Ferrari. Daniel Ricciardo termine troisième. Belle huitième place de Romain Grosjean, gros choc sans mal pour Pascal Wehrlein.

Kimi Räikkönnen réussit un très bon départ de la pole-position, maintenant Sebastian Vettel et Valtteri Bottas à distance au premier virage. Assez rare pour le soulever, aucun incident ou accrochage dans ce premier tour, ce qui est presque un exploit dans les rues de la principauté monégasque. Peu ou très peu de changements de positions ou de dépassements d’ailleurs dans les vingt premiers tours, comme il est de coutume à Monaco.

Monte Carlo, Monaco. Sunday 28 May 2017. World Copyright: Andy Hone/LAT Images ref: Digital Image _ONZ0414

Et dès le 26ème tour, les 3 premiers reviennent déjà sur la queue de peloton, les obligeant à doubler les retardataires. Comme souvent, celui qui perd le plus de temps dans ces cas est le leader de la course. Ce fut le cas pour Kimi Räikönnen, voyant son avance fondre de quelques secondes. Néanmoins, le pire était à venir pour le Finlandais. Alors que le top 10 commençait à effectuer leur seul ravitaillement, « Kimi » rentrait au 34ème tour et allait ressortir en plein dans le trafic et perdre un temps précieux. De son côté, Sebastian Vettel enchaînait les tours rapides pour finalement ressortir trois tours plus tard devant son coéquipier. Vettel était naturellement tout sourire, mais c’était tout le contraire pour Räikönnen, qui a dû bouillir de rage dans son casque. Daniel Ricciardo, malheureux l’an dernier, parvient cette fois-ci lui aussi à prendre du temps à Bottas et Verstappen, pour s’assurer la 3ème place et un beau podium en perspective.

Les tours suivants ne font que figer les positions et l’on voit Sebastian Vettel creuser peu à peu son écart en tête de course. Ce n’est qu’au 60ème des 78 tours que l’on assiste à un peu de suspense à nouveau. Avec toutefois un gros choc et une grosse frayeur pour le pilote Sauber Pascal Wehrlein, qui est percuté par Jenson Button au passage du portier. Le pilote britannique, qui remplaçait Fernando Alonso pour ce Grand-Prix, a tenté de se frayer un chemin sur une petite erreur de l’Allemand ; celui-ci ne lui a toutefois laissé que peu de place et Wehrlein s’est retrouvé retourné à la verticale contre un mur de protection. Si l’image est impressionnante, les deux pilotes s’en sortent indemnes après l’intervention de la Safety Car. Le nouveau départ n’aura cependant aucune incidence sur le classement, avec un Vettel relançant et s’imposant tout en maîtrise. Räikönnen et Ricciardo complètent le podium, alors que Lewis Hamilton marque quelques points en terminant septième suite à sa mésaventure de la veille. Il accuse néanmoins maintenant 25 points de retard au championnat.

Monte Carlo, Monaco. Saturday 27 May 2017. World Copyright: Sam Bloxham/LAT Images ref: Digital Image _W6I4052

Romain Grosjean dans les points, les Sauber à la dérive

Parti huitième, terminé huitième. On pourrait résumer la course de Romain Grosjean ainsi. Il a néanmoins réussi une belle course, solide du départ à l’arrivée. Le Franco-Genevois s’est d’ailleurs montré satisfait à l’heure du commentaire : « On a tout donné en faisant attention à tout : les tours qualif au maximum avec les freins qui surchauffaient, et ce n’était pas simple de suivre le rythme ; je suis content de terminer huitième ».

Content, ce n’est par contre pas le mot que nous utiliserions pour qualifier le week-end de Sauber. Dernières sur la grille, les deux voitures n’ont pas terminé le Grand-Prix. Accrochage spectaculaire pour Wehrlein et sortie de route sur rupture de freins pour Ericsson lors de la phase de Safety Car. Après un beau week-end en Espagne, c’est un cruel retour à la réalité malgré de toutes nouvelles évolutions.

Sport-Auto.ch vous offre les chiffres que vous ne deviez pas manquer et ses récompenses du jour:

Tout d’abord, les chiffres:

2 comme le nombre de victoires de Vettel à Monaco
2010 c’est la date du dernier doublé de Ferrari
2013 comme l’année de la dernière victoire de Räikkönnen, on comprends mieux sa frustration
25 comme le nombre de points d’avance de Vettel au championnat

La vidéo bonus du jour:
Quand Fernando Alonso appelle Jenson Button en direct

Credit Vidéo: @FIA and Skysports channel

Et les récompenses du jour:

La médaille d’or de Sport-Auto.ch pour Kimi Räikkönnen qui aurait mérité une victoire à Monaco après un beau week-end.

Le blâme à Honda pour avoir annihilé la belle performance de Button en qualifications.

Crédit photos: ©Ferrai © @Pirelli @Hass F1 Team 

A propos de l'auteur

Articles en relations