WRC – Et de 5 pour Ogier au Portugal ! Un point sur la saison

Ogier jump saut Rally Portugal 2017

Du 18 au 21 mai a eu lieu au Portugal la sixième manche du Championnat du Monde des Rallyes, la première d’une série de quatre rallyes sur terre. C’est le Français Sébastien Ogier sur Ford (M-Sport) qui a remporté, pour la 5ème fois de sa carrière, le Rallye du Portugal, égalant ainsi le record de Markkù Alèn. Retour la course, avec un point sur le Championnat.

Le Français est l’un des sept pilotes à avoir mené cette épreuve riche en rebondissements. Sébastien Ogier, qui conforte pour l’heure son leadership au championnat pilotes, estime que ses rivaux pour le titre se rapprochent. A l’arrivée, le vainqueur a également Ogier Ingrassia Rally Portugal 2017tenu à souligner les performances de ses équipiers.

Sébastien Ogier : “La bataille avec Ott (Tänak, ndlr) était intense (…) Je suis convaincu que nous aurions été dans un mouchoir de poche sans son erreur ; le voir être si performant est une bonne chose. Ensemble, nous marquons des points pour l’équipe, mais cela signifie aussi que nous repoussons les limites de la voiture tout en améliorant son développement. Dès le début de l’année, j’estimais que c’était bien de l’avoir avec nous, vu mon déficit d’expérience avec la Fiesta. Nous formons tous une belle équipe puisqu’Elfyn (Evans, ndlr) est solide cette saison. Nous avons clairement nos chances au championnat constructeurs et ce serait incroyable qu’une écurie privée s’impose face à des équipes d’usine. » (M-Sport World Rally Team a désormais 26 points d’avance sur Hyundai Motorsport, ndlr)

Neuville Rally Portugal 2017
Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (Hyundai i20)

Le Belge Thierry Neuville (Hyundai), leader après la première spéciale jeudi soir, était retombé au classement avant de retrouver la deuxième place, qui lui permet de se hisser actuellement second au Championnat pilotes, à 22 points de Sébastien Ogier.

L’Espagnol Dani Sordo, après avoir dû gérer le comportement délicat de son i20 sur les pistes portugaises et n’avoir pu lutter avec les deux équipages classés devant lui, est monté sur la troisième marche du podium final, à 46,1 secondes de son équipier Thierry Neuille.

Samedi, c’est Ott Tänak (M-Sport), qui semblait être l’homme à battre : il menait la course quand il heurta un talus dans l’ES 12, avec pour conséquence des dommages aux freins et à la suspension de sa Fiesta, mais parvenait malgré tout à terminer quatrième, à près d’une demi-minute du podium.

Breen Rally Portugal 2017
Craig Breen/Martin Scott (Citroën C3 WRC)

Cinquième place pour Craig Breen (Citroën) pour la quatrième fois en six rallyes ; l’Irlandais devance le Britannique Elfyn Evans (Ford), sixième, de plus d’une minute.

Ostberg Fafe jump bosse Rally Portugal 2017
Mads Ostberg/Ola Floene (Ford Fiesta WRC)

Au septième rang général, on retrouve le Finlandais Juho Hänninen (Toyota), devant le Norvégien Mads Østberg (M-Sport) huitième, et son compatriote et équipier Jari-Matti Latvala : après avoir pris le commandement de l’épreuve durant deux spéciales pendant la première étape, ce dernier est parti en tonneaux dans l’ES 7, deuxième passage dans “Ponte de Lima”, que l’on peut qualifier de véritable “juge de paix” de ce rallye, tant la piste devenait dégradée (voire “un peu détruite”, selon les termes d’Armindo Araújo, voiture 0). Ensuite, épuisé par des maux d’estomac persistants, Latvala passait la nuit du samedi au dimanche à l’hôpital, mais réussissait à terminer l’épreuve au neuvième rang général, empochant 2 points.

Le Britannique Kris Mekke, qui a été en tête de la course après l’ES 5, et encore cinquième au départ de l’ES 7, tape dans un bloc de béton et casse un amortisseur de sa Citroën dans ce second passage de Ponte de Lima, ce qui l’entraînera loin dans le Kris Meeke Rally Portugal 2017classement. Revenu en Rally 2 samedi, l’équipage ne retrouve pas le rythme et terminera finalement au 18ème rang au général, dépité.

Kris Mekke : « J’ai freiné un peu tard sur l’asphalte et c’était mort, c’était aussi simple que cela. C’était dur de retrouver le rythme après cela. Une erreur aussi stupide diminue davantage votre confiance qu’un gros accident comme celui que nous avons eu en Argentine. (…) Nous allons continuer de travailler. Il ne fait aucun doute que le titre semble loin désormais. Nous devons utiliser chaque rallye comme une séance d’essais. »

Parmi les anecdotes de courses, la fameuse bosse de Fafe a été le théâtre d’atterrissages très mouvementés, notamment celui du Français Quentin Gilbert, dont la Skoda retombe sur le nez et part en tonneaux, tandis que d’autres frisent la correctionnelle, tels l’Émirati Khalid Al Qassimi (Citroën Abu Dhabi WRT) ou encore Mads Østberg (vidéo ci-dessous), dont la Fiesta décolle comme une fusée, avant d’atterrir de façon… quelque peu erratique et très loin, provocant l’hilarité dans le cockpit !

Parmi les principaux abandons, citons celui du Néo-Zélandais Hayden Paddon, victime d’un problème électrique sur sa Hyundai, qui le ralentissait considérablement dès la fin de la première étape et entraînait son déclassement dans l’ultime chrono, dimanche.

Paddon Rally Portugal 2017
Haydon Paddon/Sebastian Marshall (Hyundai i20 Coupe WRC)

Dans la troisième étape, le Norvégien Andreas Mikkelsen, leader du WRC2 et dixième au classement général provisoire,  se lançait dans l’ES 19 (deuxième passage de Fafe, Power Stage) avec plus de trois minutes d’avance et 25 points quasiment assurés quand… patatras ! Une pierre dans un virage propulse sa Skoda sur le toit. L’équipage s’en sort sans mal et tente de repartir, mais la voiture a subi d’importants dommages et c’est l’abandon. A noter encore que le pilote norvégien rejoindra dès la prochaine manche, en Sardaigne, l’équipe Citroën Total Abu Dhabi WRT.

Les malheurs de Mikkelsen ont permis à autre scandinave, le Finlandais Espakka Lappi (Toyota), d’entrer dans les points pour ses débuts au volant d’une WRC en terminant dixième au général.

La mi-saison sera atteinte le mois prochain à l’occasion du Rally Italia Sardegna. L’épreuve de quatre jours, disputée également sur la terre, sera basée à Alghero, du 8 au 11 juin.

VODAFONE RALLY DE PORTUGAL
Classsement général

1. Sébastien Ogier / Julien Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 33:6:15.1
2. Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul (Hyundai 120 Coupe WRC) +15.6
3. Dani Sordo / Marc Marti (Hyundai 120 Coupe WRC) +1:01.7
4. Ott Tänak / Martin Järveoja (Ford Fiesta WRC) +1:30.2
5. Craig Breen / Scott Martin (Citroen C3 WRC) +1:57.4
6. Elfyn Evans / Daniel Barritt (Ford Fiesta WRC) +3:10.6
7. Juho Hänninen / Kaj Lindstrom (Toyota Yaris WRC) +3:48.9
8. Mads Østberg / Ola Fløene (Ford Fiesta WRC) +5:29.7
9. Jari-Matti Latvala / Mikka Anttila (Toyota Yaris WRC) +5:43.6
10. Esapekka Lappi / Janne Ferm (Toyota Yaris WRC) +8:13.3

WRC – Championnat pilotes

1. Sébastien Ogier – 128 points
2. Thierry Neuville – 106
3. Jari-Matti Latvala – 88
4. Ott Tänak – 83
5. Dani Sordo – 66
6. Elfyn Evans – 53
7. Craig Breen – 43
8. Hayden Paddon – 33
9. Kris Meeke – 27
10. Juha Hänninen – 21

WRC – Championnat constructeurs

1. M-Sport World Rally Team – 199 points
2. Hyundai Motorsport – 173
3. Toyota Gazoo Racing WRC – 113
4. Citroen Total Abu Dhabi World Rally Team – 85

Sources et citations : communiqués WRC.com
Crédits photos : WRC.com, Sébastien-Ogier.com

A propos de l'auteur

Articles en relations