F1 – GP Bahreïn : Sebastian Vettel l’emporte en fin stratège. Romain Grosjean débloque son compteur.

8fc777227203ee184d64e55a4e455089

 

En profitant à merveille des circonstances de course et de sa gestion des pneumatiques, Sebastian Vettel remporte la troisième course de la saison. Il reprend ainsi la tête du championnat à Lewis Hamilton. Belle performance de Romain Grosjean qui termine huitième et de la Sauber de Pascal Wehrlein, onzième.

Seulement troisième sur la grille de départ, Vettel réussit un très bon départ, au contraire de Lewis Hamilton qui se fait passer par l’Allemand et menacer par les Red Bull. A la surprise générale d’ailleurs, ce quatuor suit de près Valtteri Bottas, l’homme auteur de la pole-position.
Après près de dix tours, c’est le premier tournant de la course, avec un accrochage entre Stroll et Sainz. La voiture de sécurité entre alors en piste et tous les pilotes n’ayant pas encore changé leur pneumatiques profitent pour chausser des trains neufs. Sauf Lewis Hamilton, se sachant en attente derrière Bottas, qui décide de ralentir afin de bloquer Ricciardo. La sentence des commissaires sera de 5 secondes, qui pèseront lourd au final. Quant à Verstappen trahi par ses freins, il doit abandonner la course très tôt également.

Profitant d’une meilleure stratégie d’arrêt, Vettel prend rapidement la tête après le retrait de la Safety Car, Bottas se retrouvant curieusement plus lent et bloquant quelque peu Lewis Hamilton. L’Allemand et le Finlandais optent d’ailleurs pour un second arrêt autour du 30ème tour, alors que le Britannique décide lui de rester en piste plusieurs tours supplémentaires. Si l’option du triple champion du monde semble payante sur deux tours, il perd rapidement à nouveau du terrain sur Vettel et Bottas.
Lorsque Lewis Hamilton effectue lui aussi son dernier arrêt au stand, il purge non seulement sa pénalité de cinq secondes, mais ressort avec un retard irrattrapable sur les 15 derniers tours. En effet, il remontera bien sur Bottas, mais Vettel sera trop rapide pour lui. Dommage pour le pilote Mercedes et pour le suspense, que le Britannique ait cru bon de bloquer Ricciardo, sans quoi il aurait peut-être pu nous gratifier d’un final haletant.
Vettel signe ainsi son deuxième succès de la saison en trois courses, devant Hamilton et Bottas.

Et les Suisses ?
Romain Grosjean, a enfin pu réussir une course complète cette saison et termine à une belle 8ème place. Tirant le meilleur de sa Haas, il est parvenu à se battre avec les Force India et à dépasser et tenir à distance la Renault de Hülkenberg. Le Franco-Genevois semble d’ailleurs avoir encore une marge de manœuvre.

C9i7BEgXoAAOMwp

Romain Grosjean : « Cela a été une assez bonne course. J’ai pris un bon départ et mon premier relais était assez bon, mais il était difficile de rester derrière la Renault. Après le restart, j’ai eu un petit peu de mal avec la vitesse de pointe. Mais, au final, nous avons mis en place la bonne stratégie et avons attaqué lors des bons tours, avec quelques belles manœuvres de dépassement. Donc, nous y voici, huitième. C’est bon de marquer des points. »

 

Pour son retour à la compétition, Pascal Wehrlein a lui aussi réalisé une belle performance en finissant à la portée des points. Bien que profitant de nombreux abandons, l’Allemand pour son premier Grand-Prix de la saison a prouvé qu’il avait le rythme afin de réaliser quelques exploits pendant la saison. Quant à Marcus Ericsson, longtemps en queue de peloton, il a abandonné à quelques tours de la fin sur problème de boîte de vitesse.

Sport-Auto.ch vous offre les chiffres que vous ne deviez pas manquer et ses récompenses du jour:

Tout d’abord, les chiffres:

7 comme le nombre de points d’avance de Vettel au championnat sur Hamilton
3 comme le nombre de succès de Vettel à Bahreïn
5 comme le nombre de secondes de pénalité inutiles de Lewis Hamilton
0 à nouveau comme le nombre de McLaren à l’arrivée sur les trois premiers Grand-Prix de la saison

Et les récompenses du jour:

La médaille d’or de Sport-Auto.ch pour  Sebastian Vettel, qui s’est montré le plus rapide et le plus fin calculateur pendant la course.

C9c14EXXsAAPAKDLe blâme pour Lewis Hamilton. Le triple champion du monde a perdu ses nerfs lors du premier changement de pneumatiques en bloquant inutilement Ricciardo. Cela lui a peut-être coûté la victoire.

Crédit photos: ©Haas F1 Racing ©Mercedes ©Scuderia Ferrari

A propos de l'auteur

Articles en relations