Rallye Moritz Costa Brava : dans le top 10 en bravant la tempête !

Pierre Lafay - Sandra Arlettaz - Porsche 911

Le Rallye Moritz Costa Brava, plus ancien des rallyes espagnols, fêtait sa 65e édition les 24-25 mars dernier. Première manche du calendrier du Championnat d’Europe FIA des rallyes historiques 2017, l’épreuve catalane a connu une édition peu banale, forte d’un plateau prestigieux et disputée dans des conditions extrêmes. Un équipage franco-suisse, le pilote français Pierre Lafay et la copilote suisse Sandra Arlettaz, sur Porsche 911, était de la partie.

150 voitures, dont 66 en catégorie vitesse, 36 en « Legend » et 48 en régularité, avec la participation annoncée de nombreux pilotes de renom, notamment François Delecour (Lancia Delta Integrale), Erik Comas (Lancia Stratos HF), Paolo Baggio (Lancia Rally 037), Serge Cazaux (Ford Sierra Cosworth 4×4), Jean-François Mourgues (Porsche 911 Carrera), Max Girardo (Fiat 131 Abarth), Christophe Vaison (Lancia Rally 037), Antonio Sainz (Porsche 911 RS 3.0), Daniel Alonso (Ford Sierra Cosworth 4×4), François Foulon (Ford Escort RS), Jean-François Bérenguer (BMW M3)… avec, au programme, 170 km de chrono répartis en 12 ES sur 2 étapes.

Pour l’équipage franco-suisse Pierre Lafay/Sandra Arlettaz, confiant après son excellent début de saison avec la nouvelle voiture en Corse trois semaines auparavant, cette belle épreuve de haut niveau est l’occasion de se mesurer aux meilleurs au plan européen. Hélas, à peine arrivés au contrôle technique, un problème dans le PTH de la Porsche leur est signalé. Impossible d’obtenir une dérogation. Ils savent désormais que leur résultat ne comptera pas pour le Championnat.

La météo est maussade, en ce vendredi 24 mars à Gérone. Il fait froid, la pluie est incessante. Une première étape de 3 spéciales de nuit attend les concurrents, qui s’élancent sous le déluge. Tandis qu’une chape d’épais brouillard s’abat sur toute la région, les organisateurs décident d’annuler l’ES 2 en raison des conditions trop extrêmes pour pouvoir assurer la sécurité.

Devant, François Delecour-Dumè Savignoni, sur Lancia Delta Integrale, prendront le commandement et ne le lâcheront plus jusqu’à l’ES 5, le lendemain, avant de connaître des problèmes de boîte qui les contraindront  à rendre leur carnet dans le tout dernier chrono du rallye. En embuscade, l’équipage italien « Lucky »-Fabrizia Pons, également sur Lancia Delta Integrale, remporteront finalement l’épreuve. Toujours très performant également tout au long de la course, c’est un Suisse d’adoption qui montera sur la seconde marche du podium : Erik Comas, copiloté par Yannick Roche sur sa magnifique Lancia Stratos. Un second équipage italien, Lucio Da Zanche-Daniele De Luis, sur Porsche 911 RSR, complètera le podium final.

Mais revenons à notre équipage franco-suisse : malgré les embûches, Pierre Lafay et Sandra Arlettaz resteront très concentrés, terminant la première étape dans le top 15 au général puis, toujours réguliers dans leur performance, grapilleront encore des places durant la seconde étape et termineront le rallye à un très beau 6e rang européen ! Lot de consolation : ils sont classés 3e au championnat espagnol et… vainqueur au championnat catalan !

Hormis la déception de ne pas marquer les points de leur très belle 6e place au Championnat d’Europe VHC, le team est très satisfait de son rallye et de son résultat, et cela, personne ne pourra le leur enlever !

Crédit photo : ©Nicolas Millet (illustration)

A propos de l'auteur

Articles en relations