Cap sur le cœur de l’Europe avec les 12H du Mugello et les 12H du Red Bull Ring

Start 2 Hankook 12H MUGELLO 2016_800pixQuelques semaines à peine après la douzième édition des 24H DUBAI, traditionnelle épreuve d’ouverture à succès de la 24H SERIES powered by Hankook, les regards se tournent vers les deux manches suivantes, qui auront pour cadre l’Europe centrale. La prochaine étape sera les 12H Mugello (17-18 mars), dans la superbe région de Toscane, suivies par un événement qui sera le premier de l’année sur un nouveau circuit pour les séries de CREVENTIC : les 12H RED BULL RING (7-8 avril) sur le circuit éponyme de Spielberg, en Autriche. Les deux courses seront divisées en deux parties distinctes, avec les quatre premières heures le vendredi et les huit heures restantes le samedi, de quoi permettre à tous les membres des teams de profiter du temps mort entre les deux segments. Les engagements pour ces deux courses restent ouverts, la deuxième tranche de tarifs préférentiels en vue des 12H RED BULL RING s’achevant le 10 février. Pour ces deux épreuves, une nouveauté fait son apparition, avec la GT Retro Series, une compétition pour les voitures de Grand Tourisme construites avant 2015. Tous ces courses bénéficieront d’un live streaming en qualité HD sur le site de la série, avec les commentaires avisés de Radiolemans.com, mais aussi des retransmissions sur Motor Trend.

Organisées pour la première fois en 2014, les 12H du Mugello sont devenues un rendez-vous régulier du calendrier de la 24H Series. Le très intéressant circuit de l’Autodromo Internazionale del Mugello reste populaire auprès des teams et des pilotes, profitant des bienfaits de l’Italie et de la Toscane à cette période de l’année. L’édition 2016 s’était achevée par la victoire de la Renault RS01 FGT3 de l’équipe hollandaise V8 Racing, avec Luc Braams et son fils Max, Miguel Ramos et Nicky Pastorelli. V8 Racing avait succédé au sommet du classement à l’Audi Optimum Motorsport, qui avait mené la majeure partie de la course avant de se retirer sur bris de boîte de vitesses à moins de 90 minutes du drapeau à damier. Un total de 63 voitures avaient pris le départ de l’épreuve du Mugello l’an dernier, et c’est une grille de départ similaire qui est espérée pour cette année. Les teams voulant être de la partie peuvent encore rentrer leurs engagements maintenant.

La 24H Series perpétue la tradition des épreuves d’endurance en Autriche

C’est l’Autriche qui servira de cadre à la troisième manche de la saison, avec la première édition des 12H du Red Bull Ring. Construit sous l’appellation Österreichring, le circuit planté dans les montagnes de Styrie a été inauguré en 1969. Il a accueilli le Grand Prix d’Autriche de Formule 1 de 1970 à 1987, et après avoir été raccourci, a retrouvé la discipline reine du sport auto de 1997 à 2003. Après une nouvelle reconstruction, le tracé a été rouvert en 2011, et la Formule 1 y retourne depuis 2014. De 1969 à 1976, les 1000 Km de l’Österreichring ont fait partie du Championnat du Monde des voitures de sport, ce qui signifie que d’une certaine façon, les 12H du Red Bull Ring font revivre la tradition des courses d’endurance sur ce circuit. Pour ce rendez-vous, les teams peuvent toujours profiter de tarifs d’engagement réduits, avec une deuxième tranche se clôturant le 10 février.

La GT Retro Series en guise de nouvel avant-programme

A partir de l’événement du Mugello, la GT Retro Series se joindra au package de la 24H Series pour en constituer le nouvel avant-programme. Cette série est ouverte aux voitures de Grand Tourisme de types GT2 et GT3, mais aussi aux Specials construites avant 2015. Après le Mugello, la GT Retro Series sera présente lors des manches de la 24H Series du Red Bull Ring, du Circuit Paul Ricard, d’Imola et de Portimao.

Communiqué Creventic

A propos de l'auteur

Articles en relations