Rallye Ronde du Jura : Olivier Ramel premier de la classe !

Ramel Bodenmann Peugeot 106 Ronde du Jura 2017

Victoire de classe pour Olivier Ramel – Jacques Victor Bodenmann ; moins de chance pour Maurice Brera – Pierre-Alain Forestier, qui terminent tout de même classés.

En ce samedi 28 janvier, début de saison précoce pour deux sympathiques équipages vaudois : Olivier Ramel et Jacques-Victor Bodenmann ainsi que Maurice Brera et Pierre-Alain Forestier, qui alignaient respectivement leur Peugeot 106 GT gr. A et leur Fiat 500 Abarth sur le Rallye Ronde du Jura, du côté de Champagnole en France voisine, comptant pour la Coupe de France des Rallyes.

Au programme de ce rallye-ronde régional hivernal, 9 spéciales en une étape, avec 3 passages dans 3 courtes spéciales différentes, longues de 3 à 6 km, pour un total de 42.3 km de chrono. Dire que la moindre erreur peut être sévèrement pénalisante au niveau du classement est donc bien entendu un doux euphémisme.

A ce jeu, Ramel – Bodenmann ont connu davantage de réussite que leurs compatriotes, puisqu’ils hissent leur Peugeot 106 GT sur la plus haute marche du podium de la classe F/A6, devancés, dans la catégorie, seulement par des 4 roues motrices (classe F/A6K), 10ème du groupe A et au 24ème rang au général d’un rallye qui aura vu la domination des « petites voitures ». En effet, Alain Girod – Franck Dufay, triomphent sur une Citroën Saxo T4 (classe F/A6K), tandis que la 2ème marche du podium voit y monter la Peugeot 106 gr. N (classe F/N2) de l’équipage Jean-Paul Monnin – Thierry Petitjean.

Olivier Ramel : On s’est amusés comme des p’tits fous ! La voiture danse sur la neige, c’est pas brutal et ça va vite quand même… une ou deux frayeurs, mais sans aucune gravité. On s’est sortis une seule fois, après la  cellule de la dernière spéciale ; l’arrière nous a rattrapés… et on s’est retrouvés avec l’avant de l’auto posé sur la neige. Impossible de nous sortir en poussant… le temps d’attraper ma corde, un autre concurrent arrive et nous sort de ce mauvais pas !

Brera Forestier Fiat 500 Ronde du Jura_2
Brera – Forestier au départ de l’ES 3 à Bief-du-Fourg

Un maximum de plaisir aussi pour Maurice Brera – Pierre-Alain Forestier, malgré une course semée d’embûches. Connaissant, tour après tour, des soucis de coupures moteur, de pneus, et des erreurs, l’équipage vaudois ne lâche cependant pas l’affaire et termine finalement le rallye, au 3ème rang de la classe R3 et au 102ème rang au général sur les 111 concurrents classés.

Maurice Brera : En effet, dans la première boucle, on perd 30 secondes dans l’ES 2 en raison d’une prise mal branchée ; dans la deuxième boucle, je fais une touchette et endommage mon pare-chocs. Enfin, dans la 3ème boucle, je reste bloqué 5 minutes dans la neige ; heureusement, des spectateurs nous sortent de là… En fait, je n’avais pas les bons clous, tout comme un autre concurrent, qui n’a pas terminé. Malgré cela, beaucoup de plaisir !

Une épreuve où les pilotes courent avant tout pour le plaisir de la glisse, et avec le fair-play !

Propos recueillis par Baptiste Aebi
Crédit photos : @Baptiste Aebi

A propos de l'auteur

Articles en relations