Dakar 2017 – Stéphane Peterhansel remporte sa 13e victoire ! triplé des Peugeot 3008DKR

Stéphane Peterhansel (Peugeot) a remporté le Dakar 2017. C’est 13e la fois que « Monsieur Dakar » remporte le célèbre rallye-raid (6x en moto et 7x en auto). Avec Sébastien Loeb 2e et Cyril Despres 3e, les Peugeot réalisent le triplé.

 

Stephane Peterhansel - Jean Paul Cottret (Peugeot 3008DKR)
Stéphane Peterhansel – Jean Paul Cottret (Peugeot 3008DKR)

Après presque 9’000 km d’aventure à travers le Paraguay, la Bolivie et l’Argentine, les trois Peugeot 3008DKR des équipages Peterhansel /Cottret, Loeb/Elena et Despres/Castera ont rallié dans cet ordre Buenos Aires en s’adjugeant les trois premières places du Dakar 2017. Une édition marquée par de très nombreux rebondissements. Les leaders se sont succédé sans jamais creuser un écart décisif. Une domination sans partage de la marque au lion, qui a survolé l’épreuve, ne laissant que des miettes à Toyota et à Mini, qui n’ont remporté aucune étape.

Stephane Peterhansel (Peugeot)
Stéphane Peterhansel (Peugeot)

Auteurs d’une course quasi parfaite, Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret s’imposent avec seulement 5 minutes d’avance sur Sébastien Loeb et Daniel Elena, au terme d’un parcours semé d’embûches, mêlant de nombreuses étapes en altitude, une navigation aux difficultés accrues, et une météo capricieuse.

Stéphane Peterhansel  : « C’est une magnifique victoire pour Peugeot ; je suis très heureux de disposer d’une voiture aussi exceptionnelle et que Bruno Famin ait décidé de ne pas donner de consigne d’équipe. Ce fut une course ouverte jusqu’à la fin. Il y avait une grosse concurrence en interne avec quatre pilotes rapides, mais aussi une concurrence à l’extérieur. La course s’est éclaircie rapidement et nous nous sommes retrouvés à quatre, puis deux à lutter pour la victoire. Ce fut un duel intense. Il y avait beaucoup de stress mais aussi beaucoup de plaisir en conduisant. Ce fut une victoire difficile car, en face de nous, nous avions un champion extrêmement rapide et qui sait gérer des courses en tête. Ce n’était vraiment pas évident. Le faible écart à l’arrivée en témoigne.»

Pour sa deuxième participation au Dakar, le duo Sébastien Loeb/Daniel Elena a impressionné par ses progrès, se montrant l’équipage le plus rapide de l’épreuve, avec une maîtrise à la fois du rythme de la course et de la navigation. Une panne

Sebastien Loeb (Peugeot)
Sébastien Loeb (Peugeot)

moteur lors de l’étape 4 et une crevaison sur l’avant-dernier chrono  lui ont malheureusement coûté quelques minutes, qui s’avèrent décisives sur la ligne d’arrivée.

Sébastien Loeb :« Nous avons effectué une belle course. Même si elle se termine sur une deuxième place, nous avons été en bagarre pour la première place tout du long. Depuis le petit souci moteur que nous avons rencontré au début du rallye, nous avons cravaché sans arrêt. C’était très excitant pour nous, car nous étions à bloc tout le temps, hier et avant-hier notamment. C’était vraiment une belle course. Dommage qu’une crevaison ait mis un terme à cette bagarre, hier. En tout, nous avons pris du plaisir. Nous terminons deuxième sur un Dakar quand même très compliqué, Peugeot signe le triplé : c’est un résultat extraordinaire pour l’équipe ! »

A noter, les abandons sur sortie de route de deux anciens vainqueurs du Dakar, l’Espagnol Carlos Sainz (Peugeot) et le Qatari Nasser Al Attiyah (Toyota). L’ex pilote WRC Mikko Hirvonen n’est, lui non plus, pas parvenu à confirmer sa 4e place obtenue lors de sa première participation. Après s’être longuement perdu durant la première semaine, puis avoir connu un contact avec un camion qui l’a réduit à attendre son assistance , il termine 13e de l’épreuve.

Du côté des motos, c’est le Britannique Sam Sunderland, 27 ans, qui s’est offert une première victoire dans le Dakar. Sur son Kamaz, Eduard Nikolaev a remporté l’épreuve en camion alors qu’un autre Russe, Sergey Karyakln (Yamaha) s’impose en quad. Enfin, la nouvelle catégorie SSV a été remportée par le Brésilien Leandro Torres.

Deux représentants helvétiques étaient présents sur ce Dakar. Le motard Marco Filippi qui, malheureusement, dès la première étape, percute un cheval échappé de son enclos. Le Genevois se fracture l’omoplate dans sa chute et est contraint à l’abandon. Le second Suisse au départ – et à l’arrivée –  est le copilote Steven Griener qui, comme l’an dernier, naviguait Marco Piana en tant qu’assistance rapide de l’équipe Xtreme Plus Polaris. Steven Griener conclut son second Dakar au 51e rang final.

 

LES CHIFFRES CLÉ DU DAKAR 2017 :

Kilomètres parcourus : 8’823 km, dont 4’093 km chronométrés en douze étapes.

Victoires d’étape : 9 sur 12 au total, soit 5 pour Loeb/Elena (étapes 2, 5, 8 et 11), 3 pour Peterhansel/Cottret (étape 3, 7 et 11), 1 pour Despres/Castera (étape 4).

Leaders successifs : Loeb/Elena (étapes 2, 3 et 8), Despres/Castera (étape 4), Peterhansel/Cottret (étape 5, 7, 10, 11).

 

 

CLASSEMENT FINAL DU DAKAR 2017 :

1.PETERHANSEL Stéphane (FRA) / COTTRET J-P. (FRA), PEUGEOT 3008DKR , 28h 49min 30sec

2.LOEB Sébastien (FRA) / ELENA Daniel (MON), PEUGEOT 3008DKR, +05 min 13sec

3.DESPRES Cyril (FRA) / David CASTERA (FRA), PEUGEOT 3008DKR, +33min 28sec

4.ROMA Nani (ESP) / HARO Bravo (ESP), Toyota Hilux, +1h 16min 43sec

5.DE VILLIERS Giniel (ZAF) / VON ZITZEWITZ Dirk (ZAF), Toyota Hilux, +1h 49min 48sec

 

Crédit photos @Red Bull Content Pool

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Articles en relations