Rencontre avec Sascha Pretzsch – Pilote Suisse de Dragster aux USA (Vidéo)

_32c8397

Il y a un peu moins d’une année, nous vous annoncions que Sascha Pretzsch, pilote vaudois de Dragster, avait obtenu sa licence « NHRA », véritable sésame pour partir à la conquête du championnat américain. Une arrivée remarquée pour le rookie suisse, qui n’a eu aucun complexe face aux stars américaines. Il s’est confié à Sport-Auto.ch

Sascha, comment s’est passée cette première saison “made in USA” ?

Sascha Pretzsch : Très bien, merci ! Ce fut une aventure riche en rebondissements et en émotions.

_32c8202On connaît la ferveur des Américains pour ce genre de compétition, comment as-tu été accepté ? 

Sascha Pretzsch : Oui, effectivement le Dragster est un sport populaire aux USA, considéré comme le deuxième sport automobile national après le NASCAR. Lors de la première course à St-Louis Missouri, nous étions le seul Team étranger inscrit sur 470 concurrents. Au World Finals en Virginie, deux teams suédois étaient inscrits, donc nous étions trois Européens à prendre le départ.

Un des signes de cette acceptation est l’attribution d’un “Nickname” (surnom). Est-ce que tu as déjà reçu le tien ?

Sascha Pretzsch : Non, pour l’instant, ils ont déjà de la peine à prononcer mes nom et prénom ainsi que le village où je réside ; de manière générale, ils sont tous sûrs que l’on est Suédois.

_32c8418Peux-tu expliquer aux néophytes que nous sommes, en quoi consiste les compétitions de Dragster ? Et quelle est la particularité de ta catégorie ? 


Sascha Pretzsch :
Le Dragster est un sport de régularité dans la performance, et on peut dire, le laboratoire du sport automobile de l’extrême dans lequel beaucoup de techniques sont développées pour l’automobile au quotidien. Par exemple, le « Launch Control » utilisé par Porsche sur les véhicules récents, ou l’application de notre système de Transbrake (frein de boîte), qui nous sert pour la procédure de départ.

Nous courrons en Compétition Eliminator, l’une des catégories les plus compliquées et réglementées, qui englobe 50 classes en une. La contrainte essentielle est que la fédération calcule le poids total du véhicule incluant le pilote, divisé par la cylindrée, ce qui donne un ratio déterminant l’index dans lequel nous serons classifiés ; s’ajoutent à cela des handicaps en fonction de la technologie du moteur : Turbo, Compresseur, Protoxide d’Azote… et du type de transmission. Le carburant sans plomb est imposé et il est contrôlé lors de chaque run, et le véhicule passe à la pesée à la fin de chaque Pass pour valider le temps.

Niveau préparation physique, quelles sont les qualités nécessaires pour devenir un bon pilote de Dragster ?

Sascha Pretzsch : La licence internationale USA est soumise à des contrôles médicaux très stricts, et un parrainage du Boss de la FIA, qui doit se porter garant par écrit du pilote en fonction de ses résultats, son ancienneté…

_32c7934Tu pilotes une Chevrolet Cavalier, qui ressemble de loin à une voiture de tourisme… j’imagine que c’est plus complexe que ça ?

Sascha Pretzsch : Notre véhicule de course est un Ex Pro Stock qui, effectivement, reprend les dimensions du modèle de série dans un gabarit défini : les similitudes s’arrêtent là.

La coque est Full Carbone, avec un châssis tubulaire en Chromoly 4130 ; très peu d’acier constitue le véhicule pour des raisons de poids et, comme vous vous en doutez, le moteur n’est pas un 4 cylindres FIAT.

_32c8386Comment se compose ton équipe ?

Sascha Pretzsch : Au départ, nous étions une bande d’amis passionnés par la compétition, mais avec l’évolution du Team, nous avons étés obligés de nous professionnaliser et de nous structurer. La grande majorité des copains du début font toujours partie de l’aventure, mais nous avons attribué des rôles précis à chacun en fonction de leurs compétences.

J’en profite pour les remercier, car aucun n’est salarié dans l’aventure. Ils s’investissent tous par passion et prennent ce temps sur leurs loisirs et vie de famille.

Le Dragster est avant tout un travail d’équipe : sans cela, rien n’est possible.

Sur l’avant du bolide, tu avais apposé un énorme sticker “REBELLION”. Est-ce juste un sponsoring du manufacturier de montres, ou un partenariat technique avec le Team d’endurance lausannois? 

fbj_0349Sascha Pretzsch : Il ne s’agit ni d’un sponsoring, ni d’un partenariat, mais simplement d’un clin d’oeil à cette magnifique marque helvétique, qui reflète les mêmes valeurs de performance et de technicité que le WCD ; c’était un gentlemen agreement qui permettait de leur signifier notre attachement à la haute technologie.

Mais plus sérieusement et pour la saison 2017, cet emplacement est à disposition de tout partenaire qui souhaiterait profiter de l’extraordinaire visibilité offerte au travers du championnat de Dragster… l’appel est lancé !

J’imagine que tu ne vas pas en rester là… Quel est ton programme pour 2017 ?

Sascha Pretzsch : 2017 sera très riche en courses et, on l’espère, en succès. Je vous donne une exclusivité : nous sommes en train de développer un partenariat avec Sonny’s Racing Engine, qui est l’un des meilleurs constructeurs de moteur de Dragster aux USA.

Nous serons accueillis en Hospitality au sein du team de son beau-fils et allons courir un championnat complet avec l’assistance technique des meilleures ingénieurs de la catégorie.

Cette rencontre s’est faite en PDRA (Professional Drag Racers Association) au World Final’s en Virgine et nous misons beaucoup dessus afin d’apprendre et de faire évoluer notre Team avec les meilleurs.

Je profite de l’opportunité pour également remercier vivement notre ami « fb » pour son aide, son soutien et sa passion, sans quoi rien ne serait possible, ainsi que tous les gens et partenaires qui ont cru, soutenu le WCD Racing contre vents et marées.

Et surtout, un grand merci à ma femme et à ma fille pour me supporter dans les moments difficiles comme dans les victoires… Et Dieu sait que je peux être, par moments, pénible 😉

Un grand merci également à Sport Auto.ch, qui relaye notre aventure à tous les passionnés de sport automobile suisses.

_i6i3068

_i6i3991

 

 

Crédit Photos ©Benoit Pigeon

A propos de l'auteur

Articles en relations