Critérium Jurassien : la passe de 2 pour Carron !

6T1G0777Nouveau duel au sommet entre Carron et Ballinari sur les routes jurassiennes. C. Althaus remporte la première manche du Clio R3T, tandis que le Junior est remporté par Devanthéry. En VHC, victoire sans partage de Bérard.

6T1G0882
“Bally”/Pagani : jamais loin des roues de Carron/Revaz

Dans des conditions dantesques tout au long de la compétition, après avoir mené de bout en bout et faisant jeu égal au nombre de victoires de spéciales avec “Bally”, Sébastien Carron/Lucien Revaz sur Ford Fiesta R5, remportent leur seconde victoire au Championnat. Ce qui n’était de loin pas joué d’avance, tant le plateau était impressionnant. Au final, alors qu’ils pointaient vendredi soir au 4ème rang, à 16,3 secondes du leader, Ivan Ballinari/Giusva Pagani, sur Fiesta R5 également, étaient l’auteur d’une belle remontée le samedi, signant même exactement le même chrono dans l’ES 6 (Villars-Réclère). Alors qu’il ne restait qu’un seul chrono à parcourir, et pas des moindres, puisqu’il s’agissait de la très exigeante « Villars – Réclère », 28,2 km, Bally n’avait plus que 3,9 secondes de retard. Las ! un tête-à-queue dans l’ultime chrono l’éloigne, au final, de 40,2 secondes du vainqueur. Il termine tout de même à une très belle 2ème place.

Pascal Perroud/Sandra Arlettaz, dans le coup dès le départ et sans cesse au contact du leader, pointaient 2èmes à l’issue de la première étape, vendredi soir, à seulement 8 secondes de Carron. A l’heure de s’élancer dans l’ultime chrono, avec devant eux un Ivan Ballinari désormais impossible à rattraper (47,9 secondes) et une avance confortable (44,8 secondes) sur Nicolas Althaus, la 3ème marche du podium leur semblait promise. Hélas, trahis par leur transmission, ils disputent l’ES 10 avec seulement 2 roues motrices et terminent finalement au 5ème rang.

J31A0098
O. Burri/A. Levratti : tout de suite dans le coup, sur Porsche 997 GT3

 

A exactement 2 minutes et 20 secondes du vainqueur, 3ème, Nicolas Althaus/Alain Ioset, de retour aux affaires après une pause d’un an et sur une nouvelle monture (Peugeot 208 T16) peuvent être très fiers de monter sur le podium de « leur » Crité. Althaus est le seul à avoir ravi un scratch (l’ES 5) à Carron et Ballinari. A seulement 5,9 secondes du Prévôtois, on retrouve Olivier Burri, assisté cette fois-ci par Anderson Levratti, qui a très vite compris sa très pointue monture (Porsche 997 GT3) en conditions très difficiles et termine 4ème et meilleur incontesté des 2 roues motrices.

Sur l’autre Porsche, Marc Valliccioni/Marie-Jo Cardi terminent 6ème et poursuivent leurs très bons débuts dans le championnat, tandis que Jean-Marc Salomon/David Comment (Peugeot 207 S2000), dans leur jardin, terminent à la 7ème place. Pour Mike Coppens/Pino Arimondi, sur la DS3 R5, la course s’est arrêtée samedi à la mi-journée, sur ennuis mécaniques avant le départ de la Super-Spéciale (ES 7). Urs Hunziker/Melanie Wahl, sur la Mini JCW, très réguliers tout au long du rallye, terminent 8ème (mais ne marquent pas de points au Championnat en raison de la catégorie de leur voiture), tandis que Jean-Philippe Radoux/François Florclaz, eux aussi réguliers, sont 9èmes sur l’impressionnante Mitsubishi EVO 9 R4.

J31A0135
C. Althaus/J. Bayard : en route vers la victoire dans le Clio R3T Alps Trophy

En Clio R3T Alps Trophy, victoire sans partage de Cédric Althaus/Jessica Bayard, qui valident ainsi leur place de favoris et terminent dans le top-ten du classement général, avec 3’09”6 d’avance sur un équipage dont l’enthousiasme faisait plaisir à voir : Jean-Pierre Gatti/Nicolas Lemaire ; après avoir géré leur course d’une belle manière, l’équipage haut-savoyard termine second du trophée, remportant au passage de précieux points pour la suite de la saison. Sur un terrain encore inconnu et aux commandes d’une voiture qu’ils découvraient sous la pluie, Dorian Launay/Jennifer Divoux, après une erreur qui leur a fait perdre beaucoup de temps le samedi matin, terminent au 3ème rang de ce trophée.

Pas de chance par contre pour Olivier Courtois/Hubert Risser. Vendredi soir, alors que les Alsaciens sont au 3ème rang du trophée, leur Clio virevolte et tape un lampadaire dans la Super-Spéciale de Delémont. L’équipage est sauf, mais c’en est terminé de ses chances de figurer au classement. Même chose pour Aurélien Lafont/Mathieu Favreau, qui après avoir montré qu’ils pouvaient tenir tête à Althaus, le talonnant à 10.8 secondes vendredi soir, sortent dans le premier chrono du samedi (ES 4).

J31A0186
Belle victoire de Devanthéry/Volluz en Championnat Junior !

En Championnat Suisse Rallye Junior, Michel Schnegg/Lisiane Zbinden, sur Citroën C2 R2, qui avaient ouvert les hostilités dans les premiers chronos, talonnés par Aurélien Devanthéry/Michaël Volluz (Peugeot 208 R2) à seulement 1,4 secondes, sont victimes d’une crevaison dans la Super-Spéciale de Delémont vendredi soir. Au final, l’équipage de la Citroën terminera 5ème. Dès les ennuis de Schnegg/Zbinden, Devanthéry/Volluz s’étaient emparés du commandement du championnat Junior et ne l’ont plus lâché, signant de très belles performances, notamment l’exploit dans l’ES 8, Saignelégier – Le Pré-Petitjean avec le 6ème temps scratch, et creusant l’écart avec leurs poursuivants. Ils entrent ainsi d’une très belle manière dans le Championnat avec cette victoire incontestée et en prenant la tête lors de cette première manche. A noter qu’ils terminent 11ème au classement général, à seulement 12,2 secondes d’un certain Cédric Althaus. De bon augure pour la suite de leur saison, en tous les cas.

Deuxième, à 1’31”1 du vainqueur, un autre équipage valaisan au fort potentiel, Nicolas Lathion/Gaëtan Lathion, également sur 208 R2, après un départ prudent et avoir haussé le ton samedi après-midi. Sur la troisième marche du podium, Cédric Betschen/Mirjam Jorosch, réussissent eux aussi leur entrée dans le Championnat Junior, aux commandes d’une voiture (Peugeot 208 R2) qu’ils découvrent, confirmant qu’on pourra bel et bien compter sur eux dans la course au titre.

En R1, Jonathan Michollod/Didier Rapp, sur Twingo RS, ont réalisés quelques bons temps, performance hélas restées inaperçues en raison de deux crevaisons, qui les ont lourdement pénalisés. Ils remportent tout de même la classe 9 et sont 7èmes au classement Junior.

En Coupe Suisse (catégorie “voitures de moins de 2.0 l de cylindrée), Jonathan Oanes/Julie Guerry, sur Clio S1600, 2ème de la classe 11, montent sur la plus haute marche du podium de la Coupe Suisse avec 39 secondes d’avance sur les Vaudois Olivier Ramel/Pierre Alain Forestier sur Clio Ragnotti N3, qui remportent pour l’occasion la victoire de la classe 8. Une autre Clio Ragnotti monte sur le podium de la Coupe, celle des locaux Jonathan Rerat/Brendan Schaffner.

J31A0214
Rui Lourenço/Thierry Savioz ont régalé les spectateurs, sur la Subaru Impreza STi. 17e au général et vainqueurs de la classe 3.

Un autre équipage qui n’a pas démérité – et on en oublie très certainement – est Rui Lourenço/Thierry Savioz, qui remportent la classe 3 sur Subaru Impreza STi Gr. N. Auteurs de très beaux passages tout au long du rallye, signant même un 8ème temps dans l’avant-dernier chrono (ES 9, La Combe – Saucy – St-Brais, 12.9 km de rythme très changeant) sous une pluie battante.

6T1G1329
Patrick Chèvre/Stéphane Lusa (Subaru Impreza GT turbo), en route pour la victoire de classe.

Sur une désormais “vieillissante” Impreza GT turbo, Patrick Chèvre/Stéphane Lusa remportent la classe 11.

Enfin, en classe 12, c’est la Golf GTI de Christophe Parriaux/Annick Jolidon qui l’emporte.

J31A0022
Eddy et Florence Bérard (BMW M3) savourent enfin la victoire en Coupe Suisse VHC

En VHC, les ennuis n’ont hélas pas tardé pour Olivier Gillet, sur l’Alfa Roméo 1750 GT AM. Il devait s’arrêter sur problèmes de moteur dès le premier chrono déjà, tandis que son comparse Maurice Dumas, qui connaissait également des problèmes avec la GTA 1600, jetait finalement l’éponge dans la première boucle du samedi matin.

La voie était donc royale pour Eddy et Florence Bérard, qui étrennaient pour l’occasion une superbe BMW M3, grâce à laquelle ils remportent le rallye VHC, signant tous les scratches et régalant les spectateurs au passage, parfois sous une pluie diluvienne.

Une seconde BMW M3 monte sur le podium, celle du sympathique équipage suisse-alémanique Marco Kühnis/Armando Martin, qui terminent  à 9’57”4 minutes du couple Bérard.

A noter qu’Alain Röthlisberger/Thomas Meyer, victimes de la mécanique dans la Super-Spéciale vendredi soir à Delémont alors qu’ils pointaient au second rang, repartaient samedi matin en Super-Rallye, signant à nouveau tous les 2ème temps avec leur Ford Escort Mk2, sans toutefois n’avoir jamais les moyens de tenir tête à la M3 de Bérard. C’est donc logiquement Arnaud Biaggi/Valérie Huhlman, sur Opel Kadett, qui complètent le podium final.

Classements du rallye moderne

Classements du rallye VHC

Prochain rendez-vous du Championnat de Suisse des Rallyes : les 27-28 mai, au Rallye du Chablais.

Crédits photos: ©Massimo Prati

A propos de l'auteur

Articles en relations