fbpx

FIA WEC – Marcel Fässler et Audi retrouvent le chemin de la victoire

The Podium at the 6 Hours of Silverstone - Silverstone Circuit - Towcester, Northamptonshire - UKAprès 11 mois de victoires Porsche, Audi et le trio Marcel Fässler-André Lotterer-Benoït Tréluyer ont retrouvé la victoire à Silverstone, ce qui permet au pilote Schwytzois de continuer son excellent début de saison 2016.

Après la neige, ce samedi, qui provoquait l’annulation de la troisième séance d’essais libre, le soleil était de retour ce dimanche pour le premier départ du FIA WEC de la saison. Et, pour cette reprise, la première ligne était 100 % Audi, suite à une séance de qualification disputée sur une piste qui s’asséchait, le trio de la R18 n°7 ayant signé la pole position, la première pour Audi depuis 2013.

Au départ, les deux Audi conservaient leurs positions devant les Porsche et Toyota. Et, rapidement, André Lotterer prenait quelques secondes d’avance alors que Oliver Jarvis, sur l’Audi n°8, se battait pour résister à la pression des deux Porsche, avant de céder face à Mark Webber.

Le champion du monde en titre revenait alors rapidement sur le leader et prenait la tête de la course après une superbe attaque en bout de ligne droite des stands, concluant ainsi la première heure de course devant les deux Audi qui avaient inversés leurs positions.

Car # 7 / AUDI SPORT TEAM JOEST / DEU / Audi R18 Hybrid / Marcel FŠssler (CHE) / AndrŽ Lotterer (DEU) / Benoit TrŽluyer (FRA) - WEC 6 Hours of Silverstone - Silverstone Circuit - Towcester, Northamptonshire - UKLa deuxième heure de course voyait la remontée de la Porsche n°2 au deuxième rang alors que l’Audi n°8, en proie à des soucis techniques, commençait à perdre du terrain. Mais, confortablement installé en tête, Brandon Hartley s’accrochait avec la Porsche du Gulf Racing et partait dans une impressionnante cabriole, heureusement sans conséquence pour les deux pilotes. Dans le même temps, c’est l’Audi n°8 qui s’arrêtait en piste et abandonnait définitivement après avoir sensiblement baissé de rythme en course ce qui réduisait à une seule unité les prototypes Allemands de chaque camp.

La Porsche n°2 récupérait le leadership mais avec une très faible avance sur l’Audi lorsque le safety car rentrait aux stands et Benoït Tréluyer prenait l’avantage sur la 919 de tête dans le trafic. Et, si la Porsche parvenait à maintenir la pression sur l’Audi une grande partie de la course, Neel Jani s’offrant même le meilleur tour en course, une touchette avec une Ford et une crevaison lente allait avoir raison des chances de victoires de la Porsche et Audi récupérerait la victoire, ce qui n’était plus arrivé depuis Spa-Francorchamps en mai dernier. Deuxième, Neel Jani, et ses coéquipiers Romain Dumas et Marc Lieb, termine donc à la même place que l’an passé, les deux premières marches du podium étant un remake de 2015.

Troisième au classement général et avec un meilleur tour en course très proche (2 dixièmes de secondes) de celui de Neel Jani, la Toyota n°6 de Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi n’a, cependant, jamais été en mesure de se mêler à la lutte, les deux prototypes Japonais ayant manqué de constance en course. Et, une crevaison sur la Toyota TS050 n°5 de Sébastien Buemi allait rejeter cette dernière loin au classement en raison d’un long passage par les stands pour réparer.

Car # 13 / REBELLION RACING / CHE / Rebellion R-One - AER / MathŽo Tuscher (CHE) / Dominik Kraihamer (AUT) / Alexandre Imperatori (CHE) - WEC 6 Hours of Silverstone - Silverstone Circuit - Towcester, Northamptonshire - UKProfitant de ces déboires, le Rebellion Racing récupère donc les quatrième et cinquième place au classement général assortie de la victoire parmi les teams privé,la 13 d’Alexandre Imperatori, Mathéo Tuscher et Dominik Kraihamer terminant devant la voiture sœur. Si la CLM P1 du Team ByKolles fut en mesure de se mêler à la lutte avec les prototypes de l’équipe Suisse, Simon Trummer et ses coéquipiers James Rossiter et Oliver Webb furent ensuite retardé.

Dès lors, la première LMP2 termine sixième au général, et cette victoire dans la catégorie revenait au RGR by Morand Racing, l’équipe de Benoït Morand ayant parfaitement mené sa Ligier JSP2 à la victoire, devant la Ligier de l’Extreme Speed Motorsport. Dasn la catégorie GTE, les Ferrari 488 d’AF Corse ont dominé la course et réalisaient un doublé, la 71 devant la 51, bien que cette dernière eu reçu une pénalité de trois minutes en début de course suite à un changement de moteur.

Car # 78 / KCMG / HKG / Porsche 911 RSR / Christian Ried (DEU) / Wolf Henzler (DEU) / Jo‘l Camathias (CHE) - WEC 6 Hours of Silverstone - Silverstone Circuit - Towcester, Northamptonshire - UKLa catégorie GTE Am revenait, également, à AF Corse puisque la Ferrari n°83 franchissait la ligne d’arrivée en tête de la catégorie devant l’Aston Martin n°98. Longtemps en lutte pour le podium de la catégorie, Joël Camathias et ses coéquipiers de la Porsche du KCMG perdait toute leur chance en fin de course lorsque leur 911 RSR subissait une avarie mécanique.

Classement final

Dans la nuit suivant la course, l’Audi des vainqueurs a été déclassé en raison d’une irrégularité technique, suite à quoi Audi Sport a porté réclamation laissant le classement final en suspens.

Credit photo : FIA WEC/Adrenal Media

A propos de l'auteur

Articles en relations