DTM – Une nouvelle réglementation favorisant les meilleurs pilotes

Start race 2Jeudi dernier, la commission du DTM a entériné certaines modifications concernant le règlement sportif, avec pour objectif de mieux valoriser les performances des pilotes, ces mesures sont basées sur l’utilisation du DRS et le handicap de poids. Ces nouvelles règles ont été prises aux termes de réunions impliquant les ingénieurs des différents constructeur, l’ITR et la DMSB. En outre, BMW recevra une petite compensation technique (poids minimum et aérodynamique) afin d’être remis au niveau d’Audi et de Mercedes.

Ainsi, l’équilibre des performances au moyen de lest ne sera plus effectué en fonction des résultats des courses précédentes, mais suite aux qualifications, et sera donc basée sur les performances des voitures. Le but est d’égaliser les performances des voitures en course, et un pilote qui enchaînerait des victoires ne serait plus pénalisé.

En ce qui concerne le DRS, son utilisation est désormais limité. Comme précédemment, un pilote ne peut l’utiliser que lorsque la voiture qui le précède est à moins d’une seconde au dernier passage sur la ligne d’arrivée. Mais, le nombre d’activation par course par course étant, désormais, restreint, l’aspect tactique sera augmenté.

Enfin, les BMW vont bénéficier de quelques largesses réglementaires, afin de compenser le handicap de performance qui ne peut être compensé par le développement en raison de l’homologation de la BMW M4 DTM. Ainsi, les BMW M4 DTM bénéficieront d’un poids minimum inférieur de 7,5kg ainsi que d’un aileron arrière qui voit sa largeur augmentée de 50mm. Si les Audi et Mercedes débuteront la saison au poids minimum de 1120kg (comme en 2015) les BMW auront un poids minimum de 1112,5kg avant la première séance de qualification.

Credit photo : DTM

A propos de l'auteur

Articles en relations