RIV J2 – le point à la mi-journée

2015_SA_lap-1-13_breen
Craig Breen/Scott Martin, toujours en tête sur la Peugeot 208 T16 de la Peugeot Rally Academy

A la mi-journée, Breen poursuit son ascension, Burri à ses trousses. Delecour fait des miracles au volant de la Porsche. 

Ce matin, les routes valaisannes, refroidies davantage encore par les récentes précipitations, étaient extrêmement glissantes et piégeuses, malgré un soleil radieux sur tout le pays.

Dans la première spéciale du jour, “Sierre – Anniviers”, au départ de Chalais et traversant le village de Vercorin (route qui a la réputation d’offrir des adhérences parfois “surprise”), Craig Breen (Peugeot) signe un 4ème temps scratch consécutif, tandis que François Delecour continue de réaliser des exploits aux commandes de la Porsche, dans des conditions décidément très compliquées pour une 2 roues motrices. Olivier Burri signe alors exactement le même temps que le Français.

2015_SA_lap-1-12_burri
Olivier Burri/Nicolas Klinger – DS3 RRC: dans le rôle du “Poulidor” de l’épreuve

Derrière les trois hommes de tête, les Suisses Florian Gonon, Jonathan Hirschi et Sébastien Carron. Cette ES4 n’a pas souri, hélas, à Urs Hunziker; l’Argovien sort de la route, heureusement sans gravité pour l’équipage.

Dans l’ES 5, “Veysonnaz”, routes sinueuses et piégeuses reliant le Val d’Hérens à la station en passant par les Collons, et par le fameux “saut des Masses”, Breen poursuit sont envolée avec un nouveau scratch, suivi de Burri à moins de 30 secondes. Le Russe Alexey Lukyanuk (Ford) signe le 3ème temps, suivi de Jonathan Hirschi, François Delecour, Sébastien Carron, Pascal Perroud, Florian Gonon…

Après une très courte liaison, les pilotes repartent de Veysonnaz même pour l’ES6, ralliant “Nendaz”, toujours sur le même versant de montagne. Breen signe son 6ème scratch d’affilée, mais Burri est devancé par Lukyanuk pour 2.4 secondes. Sébastien Carron remonte très fort et signe le 4ème temps, suivi de Delecour et Gonon. Hirschi perd de précieuses minutes en cassant une roue dans une touchette avec un pont, tout comme Bruno Magalhaes, tandis que Miroslav Jakes, alors 5ème au général, est contraint à l’abandon sur sortie de route.

2015_SA_lap-1-11_delecourDans l’ES 7, la mal-aimée Super Spéciale des “Casernes” de Sion, la piste était par endroits couverte de boue et très compliquée. Mike Coppens/Pino Arimondi, déjà aux prises avec des soucis de transmission ce matin, et après avoir tapé un mur après le saut des Masses dans la spéciale précédente, arrachent une roue et sont contraints à arrêter là leur DS3 R5. L’épreuve n’a pas franchement souri non plus au leader, Craig Breen, qui doit lever le pied lorsqu’un concurrent sort devant lui. Florian Gonon signe alors le scratch ! Le Valaisan est sans doute l’un des seuls pilotes à avoir apprécié l’épreuve sprint de plaine, à l’instar de Burri et Delecour, interviewés par nos collègues de Rhône FM, pour qui “le rallye est dans les montagnes” !

2015_SA_lap-1-16_gonon
Florian Gonon/Manu Guex – Peugeot 207 S2000: premiers à battre Breen/Martin au scratch
2015_SA_lap-1-14_coppens
Les malheurs de Mike Coppens/Pino Arimondi – DS3 R5 – roue arrachée dans les “Casernes”

En résumé, Breen toujours en tête avec 34.4 secondes d’avance sur Olivier Burri, tandis que Lukyanuk s’accroche à la 3ème place au général provisoire, suivi de François Delecour, Florian Gonon et Emil Bergkvist, le jeune espoir suédois. Ce dernier n’a que 4.6 d’avance sur le 7ème, Pascal Perroud qui, dans la course aux points pour le Championnat de Suisse, est le mieux placé pour l’heure, avec une confortable avance (1’48.1) sur Sébastien Carron qui, après ses malheurs d’hier soir dans l’ES3 (Anzère, cardan cassé), remonte gentiment mais sûrement dans le classement ce matin, auteur d’excellents chronos (2x 6ème et 1x 4ème au scratch). A noter qu’en ce moment même, le Valaisan aurait été crédité d’un temps supérieur de 20 secondes à celui réalisé dans l’ES7, temps que l’équipage a contesté. A suivre…

Du côté des Juniors, ce matin, Jérémie Toedtli reprend la main en signant les deux premiers meilleurs temps, rattrapé bientôt par Kim Daldini dans l’ES6 et qui par l’occasion reprend la tête de la catégorie. Dans l’ES7, c’est Cédric Althaus qui fait le meilleur chrono. A l’issue de cette première partie de journée, le podium provisoire des Juniors sur ce Rallye International du Valais est le suivant : 1. Daldini, 2. Toedtli, 3. Althaus.

2015_SA_lap-1-17
Mickael Burri/Anderson Levratti:  en tête du Clio R3T “Alps Trophy”

En Clio R3T Alps Trophy, Burri junior montre à ses rivaux qui est le patron dès les premiers kilomètres, en prenant près de 20 secondes à Courtois et 26 à Gatti dans l’ES4, puis signe le meilleur temps dans les 3 autres chronos du matin. Il prend donc le large sur ses rivaux et la tête provisoire du trophée, avec une avance de 1’37.6 secondes sur Gatti, suivi par Courtois à 16.4 secondes. Mais rien n’est encore joué, en cette mi-journée de 2ème étape et la lutte sera, à n’en point douter, serrée jusqu’au bout.

Enfin, dans le Rallye de doublure National, au terme de la première étape hier, amputée de l’ES3, annulée pour les Nationaux après une sortie de route, sans surprise, l’équipage vaudois Alain Blaser/Patrick Denis est en tête au volant de sa Ford Fiesta WRC, suivi des Valaisans Jonathan Rérat/Stefanie Devanthéry sur Clio William (IS/A), les Jurassiens Yoann Calmeyn/Olivier Calmeyn sur l’antique Peugeot 309 GTi (IS/A), puis des Valaisans Joël Pitteloud/Mickaël Volluz sur Opel Astra (IS/A). Sport-Auto.ch ne manquera pas de revenir sur l’épreuve nationale en fin d’étape.

Cet après-midi, une boucle avec les trois premières épreuves spéciales de ce matin sont au programme, et le rallye fera son arrivée à Martigny.

A propos de l'auteur

Articles en relations