Formula E à Moscou: Buemi une 3e place transformée en 9e rang

03_Buemi_Saint-Basile@Photo FIA Formula ELe pilote suisse de l’écurie eDams d’Alain Prost et Jean-Paul Driot a vu sa très belle 3e place être finalement transformée, longtemps après l’arrivée de la course, en un 9e rang sur le tapis vert. Malgré cela, le Vaudois garde toutes ses chances de remporter le championnat. Alors qu’il ne reste plus que les deux courses finales, agendées à Londres les 27 et 28 juin, Sébastien Buemi est pointé au 3e rang du classement intermédiaire. Avec un total de 105 points, il n’est en effet précédé que par Nelson Piquet Jr (128 points) et Lucas di Grassi (111 points) qui ont terminé dans cet ordre à Moscou.

Pour Sébastien Buemi, la satisfaction d’être monté sur le podium, après avoir réussi dans le tout dernier tour à déloger Jean-Eric Vergne de la 3e place, n’a été que de courte durée. Plus d’une heure après la course, les commissaires lui ont en effet infligé une pénalité de 29 secondes – sanction correspondant à un «drive through» – pour avoir dangereusement repris la piste juste devant Nick Heidfeld lors du changement de voiture.

Cette pénalisation a été dure à avaler, ce d’autant plus que Sébastien Buemi, en raison d’une erreur de son écurie, n’est pas resté immobilisé pendant 58 secondes comme le prévoit le règlement, mais bien 68 secondes. C’est vraiment rageant, car le pilote eDams avait vraiment la voiture pour gagner à Moscou. On en veut pour preuve le fait qu’il a non seulement signé le record du tour en course, ce qui lui a permis de marquer deux points supplémentaires au championnat, mais qu’il avait également réalisé le meilleur temps absolu aussi bien lors de la première que de la seconde manche d’essais libres.

Sébastien Buemi : «Tout n’est pas perdu pour le championnat, il reste encore 60 points en jeu, deux fois 25 pour la victoire, plus deux fois trois points pour la pole-position et deux fois deux points pour le record du tour en course. Je n’ai rien à perdre et vais mettre tout en œuvre pour m’imposer à deux reprises et espérer ainsi précéder aussi bien Nelson Piquet Jr que Lucas di Grassi au championnat», concluait le champion du monde d’endurance en titre.

Crédits des photos : FIA Formula E

A propos de l'auteur

Articles en relations